Parcours :

Titulaire d’un DESS-DJCE en droit des affaires et d’un doctorat (en droit de la concurrence), Christophe César a également étudié au sein de l’Université de Floride (USA).

Il débute sa carrière professionnelle en 2004 dans des structures américaine et française réputées avant de créer son propre cabinet en 2008.

Services :

Le traitement au quotidien, depuis une dizaine d’années, de nombreux dossiers en droit des contrats, de la propriété intellectuelle et de la concurrence lui a permis de développer une solide expertise, tant en conseil qu’en contentieux, dans les secteurs de la distribution, des nouvelles technologies/Internet, de la publicité/communication, des médias, des télécoms, de la mode et de la production.

La variété de sa clientèle composée de start-up, PME, sociétés de dimension nationale et internationale, personnes physiques (auteurs, réalisateurs, photographes, etc.) conduit Christophe à faire constamment évoluer son approche du droit pour trouver des solutions juridiques variées et innovantes au plus près des exigences pratiques de ses clients.

Enfin, Christophe dispense des formations auprès des étudiants du DJCE et des professionnels de la NOVANCIA BUSINESS SCHOOL (campus d’HEC).

Dernières publications

mm

Christophe César

Avocat au barreau de Paris

Respect de la vie privée : la protection du nom

En vertu de l’article 9 du Code civil, chacun dispose d’un droit exclusif sur son image, véritable attribut de la personnalité. La jurisprudence a posé comme principe, toujours sur le fondement de l’article 9 du Code civil, que toute personne dispose également d’un droit exclusif sur son nom lui permettant d’autoriser ou non son utilisation … Continuer la lecture de Respect de la vie privée : la protection du nom

Question pour un avocat

Publié par

mm

Christophe César

Avocat intervenant en droit de la distribution, des nouvelles technologies/Internet, de la publicité/communication, des médias, des télécoms, de la mode et de la production

mm

Christophe César

Avocat au barreau de Paris

La bonne foi a-t-elle une incidence sur la qualification de la contrefaçon ?

La bonne foi n’a aucune incidence sur la caractérisation de la contrefaçon Il est jugé de façon constante, par les tribunaux civils, que la bonne foi du contrefacteur (qui a porté atteinte à des droits de propriété intellectuelle) n’a aucune incidence quant à la caractérisation de la contrefaçon. Devant le juge pénal en revanche, et … Continuer la lecture de La bonne foi a-t-elle une incidence sur la qualification de la contrefaçon ?

Question pour un avocat

Publié par

mm

Christophe César

Avocat intervenant en droit de la distribution, des nouvelles technologies/Internet, de la publicité/communication, des médias, des télécoms, de la mode et de la production

mm

Christophe César

Avocat au barreau de Paris

L’obligation d’une tentative de règlement amiable

L’obligation d’une tentative de règlement à l’amiable avant de pouvoir porter l’affaire en justice L’article 18 du décret n° 2015-282 du 11 mars 2015 (modifiant l’article 56 du Code de procédure civile) impose au demandeur de justifier dans l’acte introductif d’instance qu’il a entrepris des démarches préalables en vue du règlement amiable du litige : « Sauf justification … Continuer la lecture de L’obligation d’une tentative de règlement amiable

Question pour un avocat

Publié par

mm

Christophe César

Avocat intervenant en droit de la distribution, des nouvelles technologies/Internet, de la publicité/communication, des médias, des télécoms, de la mode et de la production

mm

Christophe César

Avocat au barreau de Paris

Atteinte à la présomption d’innocence et délais de prescription dans les procédures civiles

L’article 65-1 de la loi du 29 juillet 1881 dispose que les actions fondées sur une atteinte au respect de la présomption d’innocence se prescrivent trois mois révolus à compter du jour de la publication de l’acte incriminé. La Cour de cassation a rappelé ce principe à plusieurs occasions en jugeant que l’article visé ci-dessus … Continuer la lecture de Atteinte à la présomption d’innocence et délais de prescription dans les procédures civiles

Question pour un avocat

Publié par

mm

Christophe César

Avocat intervenant en droit de la distribution, des nouvelles technologies/Internet, de la publicité/communication, des médias, des télécoms, de la mode et de la production