Créez votre SASU
en ligne

Obtenez votre K-bis rapidement et sans effort :
  • Procédure 100% en ligne
  • Dossier prêt en 5 minutes
  • Traitement sous 24h
  • Assistance téléphonique gratuite

Créez votre société en 3 étapes

  • Vous remplissez notre questionnaire en 5 minutes

  • Nos experts traitent votre dossier sous 24h

  • Vous recevez votre K-bis : votre société est créée !

Une question ?

Plus de 60.000 clients ont déjà fait confiance à LegalPlace

Pourquoi choisir LegalPlace ?

  • Simple

    Répondez à quelques questions puis laissez-nous faire

  • Rapide

    Votre temps est précieux : nos experts créent votre société en quelques jours

  • Fiable

    Nos statuts sont conçus par des avocats expérimentés et tenus à jour des dernières lois

  • Économique

    A partir de 149€ HT : un service irréprochable à tarif réduit

Choisissez votre offre

  • Pour les créateurs experts

    Statuts Seuls

    Démarrer

    69€ HT

    pas de frais administratifs
    • Dossier juridique complet
      • Statuts
        Aperçu
      • M0
      • Annexes
    • Formalités obligatoires
      • Revue et validation du dossier
      • Dépôt du dossier complet au greffe
      • Publication d’une annonce légale
      • Déclaration des bénéficiaires effectifs
    • Accompagnement Premium
      • Assistance téléphonique illimitée
      • Traitement express (24h)
      • Garantie anti-rejet
      • Demande d'ACCRE
    • 1 mois offert d’Assistance LegalPlace (optionnel)
      • Appels illimités avec des juristes experts pour répondre à vos questions
      • Accès illimité à nos modèles de documents juridiques personnalisables
  • Pour les créateurs confirmés

    Création Standard

    Démarrer

    149€ HT

    + frais administratifs (261,21€)
    • Dossier juridique complet
      • Statuts
        Aperçu
      • M0
      • Annexes
    • Formalités obligatoires
      • Revue et validation du dossier
      • Dépôt du dossier complet au greffe
      • Publication d’une annonce légale
      • Déclaration des bénéficiaires effectifs
    • Accompagnement Premium
      • Assistance téléphonique illimitée
      • Traitement express (24h)
      • Garantie anti-rejet
      • Demande d'ACCRE
    • 1 mois offert d’Assistance LegalPlace (optionnel)
      • Appels illimités avec des juristes experts pour répondre à vos questions
      • Accès illimité à nos modèles de documents juridiques personnalisables
  • Le plus populaire
    Pour les nouveaux créateurs

    Création Premium

    Démarrer

    199€ HT
    249€

    + frais administratifs (261,21€)
    • Dossier juridique complet
      • Statuts
        Aperçu
      • M0
      • Annexes
    • Formalités obligatoires
      • Revue et validation du dossier
      • Dépôt du dossier complet au greffe
      • Publication d’une annonce légale
      • Déclaration des bénéficiaires effectifs
    • Accompagnement Premium
      • Assistance téléphonique illimitée
      • Traitement express (24h)
      • Garantie anti-rejet
      • Demande d'ACCRE
    • 1 mois offert d’Assistance LegalPlace (optionnel)
      • Appels illimités avec des juristes experts pour répondre à vos questions
      • Accès illimité à nos modèles de documents juridiques personnalisables

FAQ

Qu’est-ce qu’une SASU ?

La SAS (société par actions simplifiée) est une société commerciale par actions, qui peut comporter un seul associé (on parle alors de SASU ou société par actions simplifiée unipersonnelle) ou plusieurs associés, dont le fonctionnement est particulièrement souple : mis à part quelques règles impératives fixées par les articles L. 227-1 et suivants du Code de commerce, ce sont les statuts de SASU qui régissent son fonctionnement. Les associés bénéficient d’une grande liberté dans leur rédaction et leurs choix de clauses.

La SASU connaît, depuis sa création, un grand succès auprès des entrepreneurs, si bien qu’elle a remplacé la SARL pour la première place en termes de sociétés commerciales les plus créées en France.

Chaque année, un rapport de gestion portant sur le dernier exercice écoulé doit être présenté en assemblée générale de la SASU pour approbation par cette dernière.

Quels sont les avantages d’une SASU ?

La société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU) est, en droit des sociétés français, la forme de sociétés qui laisse le plus de place à la liberté contractuelle des associés. Elle est régie par les articles L227-1 et suivants du Code de commerce. En effet, peu de textes législatifs fixent d’obligations en ce qui concerne l’organisation et le fonctionnement de la SASU, à la différence de la SARL ou de la SCI par exemple. Ce sont donc les statuts et éventuellement le pacte d’associés qui fixent la relation contractuelle des associés.

En ce sens, la SASU jouit de plusieurs avantages en comparaison des autres formes de sociétés. Par exemple, le fondateur d’une EURL dispose de moins de flexibilité en ce qui concerne la constitution et la gestion de leur société, à la différence du fondateur d’une SASU. Par ailleurs, tout comme la EURL, la SASU est à responsabilité limitée. Cela signifie que le fondateur n’est responsable qu’à hauteur de ses apports au capital social. En cas de dettes, les créanciers ne pourront donc pas saisir ses biens personnels.

Toutefois, il convient de noter que la SASU nécessite une gestion au quotidien et implique le respect de certaines obligations, notamment d’un point de vue comptable et juridique. Ces obligations incombent au fondateur de la SASU.

Quels sont les conditions pour créer une SASU ?

Le capital minimum à la constitution d’une SASU

La loi n’impose aucun capital minimum pour créer une SASU. Cela illustre bien la liberté statutaire dont jouit la société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU). Cependant, en pratique, il est tout de même recommandé d’avoir un certain montant de capital social au moment de la constitution de la société.

Bon à savoir : Par ailleurs, la loi n’impose aucun capital maximum pour la constitution d’une SASU.

À noter que la SASU peut être à capital fixe ou variable. Dans le cadre d’une SASU à capital variable, seront déterminés un capital social minimum (le capital plancher) et un capital social maximum (le capital plafond).

Les différents types d’apports possibles dans une SASU

Dans une société par actions simplifiée (SASU), plusieurs types d’apports au capital social peuvent être réalisés, soit au moment de la constitution de la société, soit lors d’une augmentation de capital. Il s’agit des :

  • Apports en numéraire, c’est-à-dire le versement d’une somme d’argent ;
  • Apports en nature : ici, le fondateur va apporter un bien (immobilier par exemple). L’évaluation des apports en nature nécessitera, dans certains cas, l’intervention d’un commissaire aux apports ;
  • pports en industrie : les apports en industrie sont autorisés dans les SASU. Ici, les associés décident d’apporter à la société leurs connaissances techniques ou un savoir-faire spécifique.

SASU, EURL, EIRL ou auto-entrepreneur: que choisir ?

La création d’une SASU permet d’exercer une activité d’auto-entrepreneur. En effet, pour obtenir ce statut juridique, il existe diverses possibilités :

  • La création d’un statut de micro-entrepreneur, anciennement appelé auto-entrepreneur ;
  • La création d’une entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) ;
  • La création d’une société unipersonnelle : il pourra s’agir d’une société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU) ou entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL).

En comparaison des autres formes juridiques, la SASU présente de nombreux avantages. En effet, la responsabilité de l’associé unique est limitée (sauf cas de gestion de fait). Les formalités de création, de cession et de dissolution sont simplifiées par rapport à l’EURL par exemple qui nécessite l’accomplissement de démarches administratives plus contraignantes.

Le statut de micro-entrepreneur est, quant à lui, également très facile à créer. Toutefois, il est plus limité puisque des seuils de chiffre d’affaires ont été fixés par la loi (70 000€ hors taxes sur une année civile pour les prestations de service et 170 000€ hors taxes sur une année civile pour les activités commerciales).

La création d’une SASU peut donc constituer une alternative intéressante lors du développement de l’activité du micro-entrepreneur. Il est d’ailleurs possible de transformer un statut d’auto-entrepreneur en SASU.

De la même façon, les formalités comptables et administratives sont allégées dans une SASU : seule la tenue d’une comptabilité régulière et transparente doit être assurée par l’associé unique. Il est également chargé de l’approbation des comptes annuels (bilan, compte de résultat et annexe).

Contrairement à l’EURL, les dividendes de la SASU sont exonérés de cotisations sociales s’ils sont distribués. Les droits d’enregistrements sont également plus avantageux en ce qui concerne la cession d’actions en SASU plutôt qu’en EURL.

Vous ne savez toujours pas quoi choisir ? Demandez à notre assistant digital ou appelez-nous au 01 76 41 05 53

Comment se passe la création d’une SASU ?

La création d’une SASU nécessite l’accomplissement de diverses formalités.

Étape 1 : Le choix de la raison sociale

Étape 2 : Le choix de l’objet social

Étape 3 : Le choix du siège social

Étape 4 : La rédaction des statuts de la SASU

Étape 5 : Déposer le capital social en banque ou effectuer un apport en nature

Étape 6 : Désigner le président de la SASU

Étape 7 : Publier un avis de constitution de la SASU dans un journal d’annonces légales (JAL)

Étape 8 : Remplir le formulaire M0 de création de la SASU

Étape 9 : Déposer un dossier de création de SASU

Pour connaître le détail des étapes, consultez notre guide « Création d’une SASU : le guide complet »

Pourquoi passer par LegalPlace ?

Les documents fournis par LegalPlace sont d’une qualité bien supérieure à celle des documents standards que l’on peut trouver gratuitement sur internet, et beaucoup moins chers que les prestations d’un avocat.

La qualité de nos documents et de nos démarches, et les vérifications préventives par nos experts assurent un non-rejet de la part des instances publiques.

De plus, nous procurons une assistance téléphonique gratuite et illimitée, qui nous permet de répondre à vos interrogations, et nous permet de forger des statuts personnalisés en un temps record, en moyenne moins de 24h.

Vous hésitez ? Créez votre société en 5 minutes avec notre questionnaire intelligent.

Quels sont les coûts de la création d’une SASU ?

Le principal poste de dépenses de la société à sa création est constitué des frais administratifs liés à l’immatriculation – nécessaire à entériner l’existence juridique de la personne morale nouvellement créée. Dans certains cas, la SASU est également amenée à supporter des coûts de création annexes.

Le coût des formalités de création d’une SASU en 2018 :

L’entrepreneur qui crée une SASU doivent accomplir les formalités administratives obligatoires étape par étape. Chacune implique un coût, dont le paiement incombe à la société.

A noter : les frais de création sont avancés par le fondateur pour le compte de la société en formation. Il se rembourse une fois les fonds du compte bancaire de la société débloqués – et à condition que la SAS dispose de la trésorerie suffisante.

  • Rédaction des statuts : Etape cruciale. Compter les honoraires – variables – de l’avocat ou du notaire qui rédige les statuts.
  • Publication d’un avis de constitution de SASU dans un journal d’annonces légales : le montant facturé par le journal d’annonces légales dépend du nombre de lignes publiées. Compter en tout état de cause 230 € en moyenne.
  • Immatriculation au RCS : en 2018, le dépôt du dossier d’immatriculation est conditionné par l’envoi d’un chèque d’un montant de 41,50 € TTC – à l’ordre du greffe du tribunal de commerce.

A noter : lorsque l’activité de la SASU est artisanale, l’immatriculation s’effectue au Répertoire des Métiers (RM), pour un coût variable selon les départements – compter 200 € à titre d’ordre de grandeur. Les associés doivent se renseigner auprès de leur CMA (Chambre des Métiers et de l’artisanat). Lorsque la SASU relève du RCS et du RM, la société s’acquitte des frais auprès des 2 organismes.

Les coûts de création de SAS accessoires :

  • Lorsque la SASU commercialise des biens ou des services sous le nom d’une marque, il peut être intéressant de protéger la marque au titre des droits de propriété intellectuelle. Compter entre 210 € et 250 € pour un maximum de 3 classes de produits et services. Compter 42 € par classe supplémentaire.
  • Lorsque l’activité créée est artisanale et sauf dispense légale, le créateur de SAS doit obligatoirement effectuer un Stage de Préparation à l’Installation (SPI), moyennant un prix de 200 à 300 €.

A noter : la SASU récupérant la TVA payée sur les frais TTC, les montants à payer doivent être envisagés hors taxes.

Notre site web utilise des cookies. En continuant votre navigation sur le site vous acceptez notre politique de confidentialité Fermer