Skip to content

Testament en 2018 : Portrait-robot

Testament en 2018 : Portrait-robot

Prêt à préparer votre succession ? Pour organiser le partage de vos biens, le testament est une étape indispensable à ne pas oublier. Au fil des années, le testament évolue, qu’il s’agisse des biens légués ou des modalités spécifiques d’exécution testamentaire.

Pour faire un testament, il vous suffit de disposer de la capacité juridique et d’être sain d’esprit. Toutefois, le testament a un prix. Pour rappel, un testament est strictement individuel et doit être formalisé par écrit, que vous rédigiez votre testament seul ou à l’aide d’un notaire.
LegalPlace vous présente le portrait-robot du testament en 2018.

Bon à savoir : Le prix d’un testament est variable mais les frais engagés pour la rédaction d’un testament authentique ou mystique sont réglementés par la loi. Ils s’élèvent à 115,39 HT pour la rédaction du testament.

Le testament, rédigé en moyenne entre 50 et 70 ans

En 2018, on constate que les personnes âgées entre 50 et 80 ans sont celles qui rédigent le plus de testaments ou encore les testaments olographes qu’ils déposent après chez le notaire. Parmi nos clients qui rédigent leur testament en ligne grâce à notre assistant juridique, on atteint un pic de 20% de la population âgée entre 70-80 ans qui a pris le soin de rédiger son testament en 2018. Les chiffres sont similaires pour les personnes âgées entre 60 et 70 ans.

On peut également noter une croissance régulière du nombre de testaments rédigés entre 20 et 50 ans, ce qui démontre une prise de conscience réelle de l’importance de prendre en charge le partage de son patrimoine.

Quel âge ont les gens qui lèguent en 2018

 

Le testament, destiné en particulier aux enfants et aux partenaires de vie

Sans grande surprise, la plupart des clients de LegalPlace lèguent leurs biens à leurs enfants (19% environ de notre clientèle). En second lieu, les gens ont tendance à léguer leur patrimoine à leur conjoint, concubin ou partenaire de PACS.

En analysant les données dont nous disposons, on se rend compte que peu de personnes décident de faire des dons à des associations ou à des communes (environ 3% de la clientèle).

En revanche, on constate le pourcentage d’enfants déshérités est tout de même conséquent : 18,58% de notre clientèle décide de déshériter un ou plusieurs de leurs enfants.

Afin de veiller à la bon exécution de votre volonté, certaines personnes décident de désigner un exécuteur testamentaire ou un mandataire à effet posthume qui sera chargé de veiller à la gestion de leurs biens par leurs héritiers légaux. Peu de personnes ont recours à ce dispositif mais le chiffre est tout de même en hausse par rapport aux années précédentes : il s’agit de 18,53% de notre clientèle.

A noter : Il est de nos jours autorisé d’avantager un héritier par rapport à un autre lors d’une succession.

 

Quelques dispositions spécifiques pour les enfants mineurs

Dans leur testament olographe ou tout autre type de testament, les parents peuvent prévoir de désigner un administrateur de biens pour leurs enfants mineurs. En effet, en principe, les parents sont administrateurs légaux du patrimoine des enfants mineurs. Mais lorsqu’ils décèdent, ces derniers peuvent prévoir de désigner un tiers qui sera chargé de veiller à la bonne gestion du patrimoine de leurs enfants. La propriété des biens légués est alors transférée aux enfants mineurs dont la gestion est confiée à l’administrateur de biens.

A qui est destinée le testament en général

D’après nos données, environ 8,13% de notre clientèle a recours à ce dispositif.

De la même façon, il est possible de désigner un tuteur légal pour vos enfants. Pour rappel, le dispositif de tutelle s’applique à des enfants mineurs lorsqu’ils ne sont plus protégés par l’autorité parentale. Le tuteur sera donc chargé de veiller sur vos enfants. En moyenne, 9,68% de nos clients décident de désigner un tuteur légal.

Par ailleurs, on peut noter que les parents qui rédigent un testament désignent à plus forte raison un tuteur s’ils ont plusieurs enfants : en effet, seuls 2,54% de nos clients avec un enfant choisissent de nommer un tuteur légal contre 7,14% pour les parents de plusieurs enfants.

 

Les biens légués sont surtout immobiliers

En 2018, la plupart des clients décident de léguer des biens immobilier : le chiffre atteint en effet les 70% ! Suivent les véhicules, des comptes bancaires ou assurances vie ou encore des parts dans des sociétés civiles immobilières (SCI).

Voici un graphique récapitulatif de ce que les gens lèguent en 2018 :

Les différents types de biens légués en 2018

 

Infographie : les informations clefs à retenir sur le testament

Les chiffres clefs du testament en France en 2018

Dernière mise à jour le

Samuel est co-fondateur de LegalPlace et responsable du contenu éditorial. L'ambition est de rendre accessible le savoir-faire juridique au plus grand nombre grâce à un contenu simple et de qualité. Samuel est diplômé de Supelec et de HEC Paris

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de