Skip to content

La grille de salaire du Syntec

La grille de salaire du Syntec

La grille de salaire du Syntec permet de définir le seuil de rémunération applicable à chaque travailleur. Pour connaître le salaire minimum auquel il a droit, le salarié doit se référer à la qualification conventionnelle relative à son statut, définie dans la convention collective Syntec.

Le but consiste à garantir le minimum légal requis pour tout ce qui a trait à la rémunération, tout en tenant compte du statut du salarié concerné. Notons que dans la majorité des cas, la grille salariale d’une association loi 1901 dépend également de sa convention collective.

À quoi sert la grille de salaire ?

La grille salariale est un barème auquel l’employeur doit se référer pour fixer la rémunération de ses employés. Dressée sous forme d’un tableau, elle répertorie toutes les professions exercées au sein d’une entreprise. Cela permet surtout au salarié de connaître le seuil minimal de rémunération qu’il est en droit de percevoir par rapport à :

  • Son poste ;
  • Ses compétences ;
  • Son ancienneté.

Pour l’employeur, la définition de cette grille facilite la gestion du personnel. Du côté des salariés, elle est perçue comme un facteur de motivation pour monter en compétences.

Statut du salarié

Il est strictement encadré par trois principaux dispositifs, à savoir :

  • Le Code du travail et la jurisprudence qui s’y applique ;
  • Les accords collectifs et de branche ;
  • Le contrat de travail.

Le statut du travailleur détermine le champ d’application de ses droits et de ses obligations. Il tient compte de plusieurs caractéristiques telles que :

  • La subordination juridique ;
  • La nature et les modalités d’exécution du travail ;
  • La qualification professionnelle ;
  • Les conditions de rémunération du salarié ;
  • Le cadre légal régissant et protégeant le statut.

Cela lui confère un certain nombre de droits :

  • Une rémunération adéquate en fonction du travail et du poste ;
  • Une juste compensation en cas d’heures supplémentaires ;
  • Le droit aux congés payés ;
  • Une couverture sociale adaptée.

 

Lire aussi : RTT : ce que prévoit le Syntec

Quelles obligations ?

En contrepartie de ces droits, le salarié doit :

  • Se conformer aux directives de ses supérieurs hiérarchiques ;
  • Respecter les horaires de travail définis par le contrat et le règlement intérieur ;
  • Honorer les engagements se trouvant dans le contrat de travail ;
  • Obéir aux consignes de sécurité qui s’appliquent dans le milieu professionnel ;
  • Faire preuve de loyauté et de bonne foi envers son employeur.

Qui est concerné ?

La grille salariale du Syntec est applicable à trois types de qualifications professionnelles :

  • ETAM (employés, techniciens et agents de maîtrise) ;
  • Ingénieurs ;
  • Cadres.

ETAM

Le groupe des employés, techniciens et agents de maîtrise regroupe les salariés de même statut que les ouvriers ou correspondant au niveau intermédiaire entre les techniciens et les cadres. Cette qualification varie en fonction de l’accord de branche ou de la convention collective de l’entreprise.

Ingénieurs

Ce sont des salariés qui possèdent un niveau de diplôme élevé (Bac +5) et occupant des postes à responsabilité. La qualification d’IC (Ingénieurs et cadres) correspond au plus haut rang de cette classification.

Cadres

Ces employés occupent des postes de hauts responsables. Cette fonction leur confère une grande autonomie dans l’organisation de leurs tâches et dans la prise de décision. Leur grille salariale figure au plus haut rang des classifications applicables à leur statut.

Comment est calculé le salaire ?

Il tient compte de la grille de salaire du Syntec applicable au statut concerné. D’autre part, il est établi en fonction des critères spécifiques cités ci-dessous.

Critères de calcul

Le coefficient de salaire détermine la rémunération d’un employé en fonction de sa position, selon les critères suivants :

  • Poste ;
  • Qualification ;
  • Fonctions.

Position

La position du salarié dans l’entreprise détermine le rôle qu’il y occupe. Elle se rattache à sa qualification et aide à déterminer le coefficient de salaire applicable à la catégorie professionnelle concernée.

Coefficients

Cet élément, qui reflète la hiérarchie au sein d’une entreprise, sert à calculer l’indice de rémunération. Plus le coefficient est élevé, plus la rémunération l’est elle aussi.

Bon à savoir : Le coefficient doit figurer dans la fiche de paie.

Rémunération minimum au Syntec

La classification de grille salariale du Syntec correspond au niveau de rémunération minimum exigé et qui découle de cet accord.

Grille de salaire : ETAM

Le barème de rémunération minimum des ETAM varie entre 1 558,80 et 2 355,80 euros, selon la position et le coefficient correspondants.

Grille de salaire : cadres et ingénieurs

Le seuil minimal de salaire pour les ingénieurs et les cadres est fixé entre 1 983,60 et 5 543,10 euros, notamment pour des coefficients compris entre 95 et 500.

Rappel : qu’est-ce que le Syntec ?

La Chambre syndicale des sociétés d’études et conseils est un syndicat qui représente aujourd’hui plus de 3000 entreprises françaises de différents secteurs :

  • Numérique ;
  • Ingénierie ;
  • Conseils (avec le Syntec Conseil) ;
  • Événementiel ;
  • Formation professionnelle.

Définition

Le Syntec réunit des professionnels spécialisés dans divers domaines et assujettis à une convention collective propre à son groupement. Il fait également partie du Medef ou Mouvement des entreprises de France et du GPS ou Groupement des professions de services.

Rôle et missions

Le Syntec a pour mission de :

  • Négocier et conclure des accords collectifs ;
  • Étudier les questions relatives à l’intérêt de ses membres ;
  • Représenter ses membres auprès des autorités publiques ;
  • Proposer des couvertures adaptées aux besoins de ses membres ;
  • Garantir le respect de l’éthique.

 

Lire aussi : Convention Collective Syntec : la période d’essaiDécouvrir notre solution RH digitaliséeDécouvrir notre solution RH digitalisée

Co-fondateur LegalPlace, Mehdi est diplômé du magistère DJCE et avocat. Il a exercé plus de 12 ans au sein de cabinets anglo-saxons et français en droit des sociétés, fusions-acquisition et capital investissement.

Dernière mise à jour le 16/11/2021

S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments
Mourad
Mourad
mai 27, 2021 6:49

Je vien d’Algérie et Je cherche un travail comme chauffeur mais g pas de papier pouviez vous m’aider.merci

Lucie
Lucie
juin 2, 2021 11:25
Reply to  Mourad

Le travailleur étranger en situation irrégulière, c’est-à-dire sans papiers, sur le territoire français peut obtenir une autorisation temporaire de séjour et peut travailler grâce au principe de la régularisation du travail. Cependant, l’étranger doit remplir plusieurs conditions : • Tout d’abord, l’étranger doit disposer d’une promesse d’embauche écrite de la part d’un employeur • L’étranger réside sur le sol français depuis au moins 5 ans et dispose d’une ancienneté de travail de 8 mois sur les 2 dernières années ou de 30 mois sur les 5 dernières années • OU l’étranger réside depuis 3 ans en France et a travaillé… Lire la suite »

BRATINA MAJA
BRATINA MAJA
octobre 5, 2021 9:41

J’ai 16 ans d’ancienneté dans une SOCIETE mais ces 3 dernières années je ne perçois plus aucune prime sur les ventes annuelles alors que je suis commerciale. Et je constate que je ne bénéficie pas de la prime de vacances qui devrait être versée chaque année.

Sur les contrats de maintenance , normalement je suis commissionnée , mais là je n’ai plus de commissions on me prétexte des fautes .

Comment puis je faire auprès de ma DIRECTION ?

Alissia
Éditeur
Alissia
octobre 6, 2021 2:54
Reply to  BRATINA MAJA

Bonjour,
Votre situation est complexe et nécessite l’avis d’un professionnel.
Nous vous invitons à prendre contact avec l’un de nos avocats partenaires, par le biais de notre page contact : https://www.legalplace.fr/contact/
Pour cela, sélectionnez « Parler à un avocat » dans la section « Objet de votre demande », choisissez le produit concerné puis expliquez en détail votre situation dans la partie « Votre message ».
N’oubliez pas de préciser votre numéro de téléphone dans le corps du texte, afin d’être contacté plus rapidement.
En vous souhaitant une belle journée,
L’équipe LegalPlace.