Skip to content

Exemple d’un bilan comptable d’une EURL

Exemple d’un bilan comptable d’une EURL

L’exemple d’un bilan comptable d’une EURL est utile à tous les porteurs de projet qui optent pour cette forme juridique. Ils sont nombreux à s’occuper eux-mêmes de la comptabilité de leur entreprise.

Dans ce contexte, ils seront amenés à produire différents états financiers, notamment un bilan comptable. Ce document s’adresse aussi bien à l’administration fiscale qu’aux éventuels investisseurs.

Qu’est-ce qu’un bilan comptable ?

Il s’agit d’un document à établir à la clôture de l’exercice à l’instar du compte de résultat. Si ce dernier permet d’apprécier les bénéfices dégagés par l’entreprise, le bilan comptable reflète l’état du patrimoine. Il donne alors les moyens d’évaluer les :

  • Ressources disponibles ;
  • Immobilisations en cours ;
  • Créances non recouvrées.

Le bilan comptable constitue une mine d’informations tant pour l’associé unique d’une EURL que pour les autorités fiscales. Les renseignements fournis complètent le contenu du compte de résultat et aident ainsi à mieux appréhender la situation économique de l’entreprise.

À quoi ressemble un modèle de bilan comptable d’une Eurl ?

Le bilan comptable d’une EURL ou celui d’une autre forme d’entreprise se présente sous la forme d’un tableau à deux colonnes. L’une d’elles affiche l’actif de l’établissement alors que l’autre détaille le passif.

Modèle de bilan comptable d’une EURL – Excel Gratuit

Actif du bilan comptable

Les actifs de l’entreprise apparaissent sur la colonne gauche du bilan. Ils correspondent à l’essentiel des avoirs de l’établissement. Dans le cadre de l’établissement d’un bilan, le responsable distingue les :

  • Immobilisations (corporelles, incorporelles ou financières) ;
  • Stocks de marchandises et de matières premières ;
  • Créances détenues par l’établissement ;
  • Éléments de trésorerie, dont le compte bancaire ou les actifs financiers possédés par la structure.

La comptabilité fait habituellement la distinction entre les actifs  :

  • Immobilisés ;
  • Actifs circulants.

Ces derniers concernent les trois dernières catégories d’actifs cités précédemment. Leur comptabilisation mobilise des comptes de :

  • Classe 3 pour les stocks ;
  • Classe 4 pour les créances clients ;
  • Classe 5 pour les éléments de trésorerie.

 Passif du bilan comptable

Le passif apparaît obligatoirement sur la colonne droite de l’exemple de bilan comptable de l’EURL. Il correspond aux ressources dont la structure dispose ou qu’elle a mobilisée. Trois éléments doivent figurer au passif du bilan à savoir les :

  • Capitaux propres de l’établissement ;
  • Provisions diverses ;
  • Dettes

Les capitaux propres se composent eux-mêmes :

Au sujet des provisions, il faut se doter d’une réserve en prévision des charges à supporter au début du nouvel exercice comptable pour se prémunir contre les risques divers. Il est également nécessaire de faire le distinguo entre les dettes :

  • Fournisseurs ;
  • Dues à un concours financier quelconque.

Exemple d’un bilan comptable simplifié

Retenir toutes les informations à présenter sur le bilan relève de l’exploit pour les néophytes. Pourtant, ils peuvent grandement se faciliter la tâche en ayant sous les yeux un exemple de bilan simplifié et rempli pour EURL. Dans le tableau ci-dessous figurent les informations principales à fournir.

Actif Passif
●        Immobilisations corporelles, incorporelles, financières

●        Stocks de marchandises, matières premières

●        Créances

●        Trésorerie

●        Capitaux propres (capital social, bénéfices non distribués, réserves légales et statutaires)

●        Provisions pour risques, pour charges

●        Dettes fournisseurs, financières

Comment remplir ce modèle ?

Disposer d’un exemple de bilan d’une EURL permet au gérant de l’entreprise et à la personne chargée de la tenue de la comptabilité de ne faire aucune omission. Néanmoins, il reste difficile de renseigner les champs prévus, surtout si l’on ne possède pas les bases en matière d’écritures comptables. Ceux qui doivent s’atteler à cette tâche trouveront ci-dessous les étapes à suivre pour établir un bilan en bonne et due forme.

Enregistrer les écritures inventaires

Dans un premier temps, il est nécessaire de faire l’inventaire des stocks et des prestations qui restent à fournir à la clientèle de l’entreprise, ce qui permet de distinguer les opérations à comptabiliser dans le bilan de ceux qui concernent l’exercice futur. Le constat établi par le responsable fera l’objet d’une comptabilisation dans le journal des opérations diverses.

Dans la même logique, il faut parfois ajuster les soldes de certains éléments du compte de résultat. Cette opération est rendue nécessaire pour les dépenses comptabilisées au cours de l’année N, mais qui se rapportent à l’année N+1. Il s’agit de :

  • Loyers divers ;
  • Primes d’assurance ;
  • Divers frais de documentation.

Le principal concerné doit alors respecter le principe du « cut off ».

Les produits et les charges en attente de facturation à la clôture de l’exercice doivent aussi être constatés puis comptabilisés grâce aux comptes correspondants. Par ailleurs, il faut également réitérer l’opération pour :

  • Les amortissements d’immobilisation ;
  • Les éventuelles provisions ;
  • Certaines catégories d’impôt.

Réviser les comptes

Les comptes mobilisés par l’entreprise doivent faire l’objet d’une vérification. D’une part, cette opération vise à justifier les décaissements ou les encaissements et d’autre part, à analyser les dépenses réalisées par la structure.

De ce fait, on portera une attention particulière aux comptes :

  • Clients et fournisseurs ;
  • Trésorerie ;
  • Charges et de produits.

Dans cette optique, le responsable consultera les livres journaux correspondants afin de déceler d’éventuelles erreurs d’écriture. L’analyse des comptes de trésorerie passe nécessairement par l’établissement d’un rapprochement comptable. Cette opération se solde également par l’ajout des pièces justificatives nécessaires en fonction des montants encaissés ou décaissés.

Éditer ses comptes annuels

Ensuite, il ne reste plus qu’à établir ses comptes annuels. Cela implique la production :

  • D’un compte de résultat ;
  • D’un bilan comptable ;
  • D’une annexe.

En principe, il s’agit tout simplement de mettre à profit les informations récoltées lors des deux précédentes étapes. Dans la pratique, il faudra faire preuve d’un maximum de minutie et respecter rigoureusement les dispositions prévues par la loi. Bien entendu, un exemple d’un bilan comptable d’EURL est particulièrement utile à ce stade.

Est-il obligatoire de faire appel à un expert-comptable ou à un commissaire aux comptes en Eurl ?

Le gérant d’une EURL n’a pas l’obligation de louer les services d’un expert-comptable ni de solliciter un commissaire aux comptes. Toutefois, l’expertise de ces professionnels lui épargnera de nombreuses inquiétudes, les erreurs apparaissant sur le bilan étant considérées comme une tentative de fraude par l’administration fiscale.

Même s’il est possible de trouver un exemple de bilan comptable d’EURL en ligne, confier l’établissement de ce document à un spécialiste est vivement conseillé. En plus d’épargner d’éventuelles sanctions au dirigeant, l’intervenant l’aidera à :

  • Anticiper des problèmes de trésorerie ;
  • Trouver de nouvelles sources de financement.

C’est pourquoi les gérants d’EURL préfèrent généralement demander les services d’un expert-comptable pour réaliser cette tâche.

À titre d’exemple, celui de LegalPlace peut parfaitement s’en charger. Il est membre de l’ordre des experts-comptables. En plus d’être habilité à rédiger le bilan comptable, il est alors en mesure de :

  • Réaliser la liasse fiscale;
  • Établir le compte de résultat ;
  • Conseiller ;
  • S’occuper de la gestion des notes de frais ;
  • Se charger des obligations fiscales ;
  • Prévoir de manière instantanée les charges, cotisations et TVA.

FAQ

Qu’est-ce qu’une EURL ?

Elle correspond à une société comptant un unique associé. Il s’agit de l’une des formes juridiques les plus prisées parce qu’elle s’adapte à pratiquement tous les projets entrepreneuriaux. Le créateur de l’entreprise conserve les pleins pouvoirs dans la gestion de l’établissement et la loi ne prévoit aucun capital social minimal. D’autre part, cette solution permet de dissocier le patrimoine personnel de celui de l’entreprise. De cette façon, un éventuel échec aura des conséquences limitées sur la situation financière de l’entrepreneur.

Quelles sont les obligations comptables d’une EURL ?

Une EURL est tenue de conserver une trace des opérations effectuées au sein de l’établissement. À ce titre, il faudra détenir et mettre à jour un :

  • Grand livre ;
  • Livre journal ;
  • Livre d’inventaire (facultatif).

À la clôture de l’exercice, la société doit également déposer ses comptes annuels. Ces derniers se composent :

  • D’un compte de résultat ;
  • D’un bilan ;
  • De différents tableaux annexes.

Ils traduisent la situation financière de la structure.

Pourquoi est-il déconseillé de s’occuper soi-même de l’établissement du bilan d’une EURL ?

En dehors du fait que la personne peut commettre des erreurs et s’exposer à des sanctions, le bilan comptable livre de nombreuses informations sur l’EURL. Tout au long de son établissement, de précieuses conclusions en seront tirées. Elles permettent d’améliorer la gestion de la structure. Il serait dommage de ne pas savoir en profiter.

Pourquoi établir un bilan comptable est-il obligatoire pour une EURL ?

Le bilan comptable traduit le patrimoine de l’entreprise. Au même titre que le compte de résultat, il s’adresse avant tout à l’administration fiscale. Les autorités compétentes font notamment un rapprochement entre les avoirs et les recettes déclarées et la comptabilité de la structure. En effet, la moindre incohérence peut déboucher sur un redressement fiscal. Toutefois, le contenu d’un bilan suscitera aussi l’intérêt des :

  • Partenaires financiers ;
  • Repreneurs d’entreprise.

Devis expertise comptableDevis expertise comptable

Samuel est co-fondateur de LegalPlace et responsable du contenu éditorial. L’ambition est de rendre accessible le savoir-faire juridique au plus grand nombre grâce à un contenu simple et de qualité. Samuel est diplômé de Supelec et de HEC Paris

Dernière mise à jour le 31/01/2021

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments