Skip to content

Avocat spécialisé en droit des affaires

Avocat spécialisé en droit des affaires

Selon des statistiques de 2018 sur la profession d’avocat, un peu plus de 66 950 avocats ont été recensés en France. Les avocats en droit des affaires figurent parmi les professionnels représentés par ces chiffres. Au même titre que les avocats pénalistes, les avocats en droit de la famille et les avocats en droit de l’urbanisme, les avocats d’affaires sont spécialisés dans le droit des sociétés. Comment exercer ce métier ? Quel est le salaire d’un avocat d’affaires ? Quelles sont les compétences requises ? Les réponses.

Qu’est-ce qu’un avocat en droit des affaires ?

Pour devenir avocat en droit des affaires, il est indispensable de maîtriser parfaitement le droit relatif à la vie de l’entreprise.

Qu’est-ce qu’un avocat spécialisé en droit des affaires ?

Intervenant dans le domaine juridique, l’avocat en droit des affaires a comme principale mission de traiter avec les sociétés. Cet avocat de justice se charge de dossiers touchant à presque tous les domaines relatifs au fonctionnement de l’entreprise.

De ce fait, il peut parfois être amené à effectuer les tâches d’un avocat fiscaliste, d’un avocat en droit du travail ou d’un avocat international.

La plupart du temps, l’avocat d’affaires travaille dans un cabinet d’avocats ou au sein d’une société de grande envergure. En général, ses missions sont axées sur l’attribution de conseils juridiques et la valorisation des aspects juridiques des activités de l’entreprise dans laquelle il évolue. Il n’intervient en plaidoirie qu’en cas de contentieux ou de litige.

Qu’est-ce que le droit des affaires ?

Intégrant la branche du droit privé, le droit des affaires porte essentiellement sur les droits rattachés aux affaires entrepreneuriales. Il regroupe les règlementations applicables à la vie des entreprises et aux relations entre les sociétés.

Le droit des affaires est une matière qui englobe bon nombre de domaines juridiques tels que :

  • le droit du travail ;
  • le droit sur la propriété industrielle ;
  • le droit fiscal ;
  • le droit européen ;
  • le droit commercial ;
  • le droit de la concurrence ;
  • le droit de la distribution ;
  • le droit international privé ;
  • etc.

Indiquant les règles de conduite pour une organisation optimale des activités économiques, le droit des affaires est différent du droit civil qui s’occupe particulièrement de la protection des citoyens. Il intègre également le droit des sociétés encadrant la création, le fonctionnement et la dissolution des entreprises de droit privé.

 

Comment devenir avocat d’affaires ?

Pour prétendre au métier d’avocat d’affaires, il est indispensable de suivre des études approfondies dans le domaine du droit.

La formation nécessaire

La formation à suivre pour devenir avocat spécialisé en droit des affaires s’étale sur une durée minimale de 6 ans après l’obtention du baccalauréat. En effet, l’étudiant doit suivre un cursus aboutissant à un master professionnel en droit.

Il peut s’agir d’un master économie et gestion avec mention droit public ou mention droit privé avec des spécialisations axées sur les carrières judiciaires, les contentieux publics ou l’éthique et la santé. Un master en école de commerce permet également d’accéder à la profession.

Une fois le master en droit en poche, l’intéressé doit réussir l’examen d’entrée au CRFPA ou Centre régional de formation professionnelle d’avocats. À l’issue de cette formation qui dure 18 mois, il doit se préparer à l’examen du barreau permettant de décrocher le CAPA ou Certificat d’aptitude à la profession d’avocat et de prêter serment. Un étudiant en droit ne peut se présenter à ce concours que trois fois.

Les évolutions professionnelles possibles

En début de carrière, l’avocat spécialisé en droit des affaires exerce généralement dans un cabinet d’avocats comme simple salarié. Au fil des années, en acquérant de l’expérience, et en ayant suivi un meilleur cursus, l’avocat d’affaires peut être embauché dans une grande entreprise ou même une multinationale.

L’avocat d’affaires a également la possibilité de signer avec des cabinets anglo-saxons réputés pour leurs réseaux internationaux et l’importance du nombre d’avocats aux compétences variées qui y évoluent. Par ailleurs, cet homme de loi peut diversifier sa clientèle en exerçant dans un cabinet d’audit mondial ou big six.

Si sa situation le permet, l’avocat d’affaires peut devenir collaborateur ou associé dans un cabinet d’avocats. Il peut également devenir autonome et ouvrir son propre cabinet d’avocats.

Quel bac pour être avocat en droit des affaires ?

Pour devenir avocat spécialisé en droit des affaires, il est recommandé d’opter pour un baccalauréat général. La section ES ou économique et social constitue une alternative intéressante pour aboutir à ce métier, mais l’option littéraire ou scientifique peut également être d’une aide précieuse.

Les matières et le programme scolaire pour l’obtention d’un bac ES offrent la possibilité d’acquérir des compétences dans différentes disciplines. En effet, l’étudiant en ES dispose généralement d’une grande capacité d’analyse et de synthèse, d’un sens développé de la logique et d’une parfaite maîtrise de la dissertation.

Selon les recruteurs, les titulaires du bac ES se distinguent par une polyvalence accrue, particulièrement en droit et en sciences politiques.

 

Combien gagne un avocat d’affaires ?

Si l’on souhaite faire appel à un avocat, il est normal de se demander combien coûte un avocat ?
Plusieurs critères entrent en jeu lors de la fixation du salaire d’un avocat spécialisé en droit des affaires.

Les critères influençant le salaire d’un avocat d’affaires

Le montant de la rémunération d’un avocat en droit des affaires varie en fonction de plusieurs facteurs. En effet, les critères ci-après peuvent contribuer à l’estimation de ce salaire :

  • le diplôme de l’avocat d’affaires ;
  • l’expérience de l’avocat d’affaires ;
  • le statut de l’avocat d’affaires ;
  • la situation géographique du cabinet (en province ou en région parisienne) ;
  • le type de cabinet (anglo-saxon ou français) ;
  • la taille du cabinet et l’effectif de ses membres.

Le salaire mensuel d’un débutant

Après avoir prêté serment et s’être inscrit au barreau, un avocat spécialisé en droit des affaires exerce généralement dans un cabinet d’avocats. Le salaire de base moyen d’un avocat sans expérience est estimé entre 2 500 et 3 000 € bruts mensuels.

Contrairement aux avocats ayant opté pour d’autres spécialisations du droit, l’avocat d’affaires observe une nette progression de son salaire tout au long de sa carrière.

Les évolutions salariales possibles

Après sa confirmation, un avocat spécialisé en droit des affaires peut toucher un salaire brut annuel d’environ 150 000 €. Cette rémunération peut être complétée par d’importants bonus dont le montant varie en fonction du cabinet.

Le salaire d’un avocat en droit des affaires augmente avec l’expérience qu’il acquiert. En effet, si un homme de loi de 25 à 29 ans touche en 42 000 € par an, un avocat en fin de carrière gagne en moyenne 108 000 € par an, voire plus.

Si l’avocat spécialisé en droit des affaires est embauché dans un cabinet d’avocats d’origine américaine siégeant en France, il peut percevoir un salaire brut situé entre 6 500 et 13 333 € par mois. Un avocat d’affaires exerçant dans un cabinet américain doit avoir passé l’examen du barreau de New York.

Si l’avocat spécialisé en droit des affaires est recruté par un cabinet d’avocats d’origine anglaise établi en France, sa rémunération est évaluée entre 5 833 et 12 500 € brut par mois. S’il travaille dans un cabinet rattaché à un réseau d’audit, son salaire est estimé entre 2 917 et 7 083 € brut par mois.

 

Quelles sont les missions d’un avocat d’affaires ?

Figurant parmi les collaborateurs les plus importants d’une entreprise, l’avocat en droit des affaires informe sur la législation régissant les sociétés et représente son client en cas de contentieux.

Les missions de conseil

L’avocat spécialisé en droit des affaires peut aussi bien intervenir pour le compte de l’employeur que celui des employés. Ses connaissances et son assistance sont particulièrement requises pour répondre aux questions d’ordre administratif et légal.

L’avocat d’affaires renseigne les dirigeants de l’entreprise dans laquelle il évolue sur les règlementations et la juridiction relatives au domaine d’activités. Il prodigue des conseils fiables concernant la procédure à suivre dans toutes les situations.

L’avocat d’affaires a pour principale mission d’accompagner son client dans la recherche d’une solution juridique face à un problème urgent pour limiter le risque de recours aux tribunaux et dans la quête de toutes les options possibles pour assurer sa sécurité lors de la négociation d’un contrat commercial.

Cet homme de loi se charge également de la rédaction de contrats commerciaux, de la démarche d’embauche et/ou de licenciement, de la procédure pour l’augmentation de capital social ou des accords entre les actionnaires. La réalisation des différentes opérations stratégiques comme les levées de fonds, la restructuration ou la cession de la société figure parmi les missions de l’avocat d’entreprise.

Les missions de prise en charge de procédure

Outre le conseil, l’avocat spécialisé en droit des affaires est sollicité lors de la conception et de la réalisation d’un projet de l’entreprise. Au moment de la préparation, il prodigue des conseils juridiques relatifs à chaque phase du déroulement du lancement du projet.

À titre d’exemple, l’avocat d’affaires informe les dirigeants de l’entreprise sur les intérêts d’une future acquisition. Il peut également être mandaté pour effectuer les audits nécessaires, définir la structure de financement et déterminer les obligations ainsi que les droits de chaque partie (vendeur et acquéreur).

L’intervention d’un avocat d’affaires est indispensable pour garantir que les intérêts de son client sont respectés lors de la démarche pour une acquisition. Il en est de même pour les opérations stratégiques suscitées.

Les missions de représentation

L’avocat en droit des affaires représente et assiste l’employeur en cas de licenciement d’un salarié pour éviter toute forme de litige. Par ailleurs, il se charge également de la négociation des diverses modalités de licenciement pour le compte de son client.

Pareillement à ses confrères avocats opérant dans le monde du droit français, l’avocat spécialisé en droit des affaires peut être amené à défendre les intérêts de son client devant les juridictions compétentes en cas de contentieux avec un tiers. Il en est de même lorsque l’entreprise conteste une décision juridique.

 

Qu’est-ce qu’un bon avocat d’affaires ?

Pour exceller dans son domaine de travail, un avocat en droit des affaires doit disposer de certaines qualités.

Les qualités requises

Outre les diplômes indispensables, il est nécessaire pour un avocat spécialisé en droit des affaires de posséder des qualités permettant de cerner méticuleusement tous les domaines juridiques d’un projet ou de la vie de l’entreprise.

Parmi les qualités requises pour devenir un bon avocat en droit des affaires, l’on retrouve :

  • la polyvalence : il doit avoir un certain contrôle sur les différents domaines du droit ;
  • la créativité : il doit trouver rapidement des solutions efficaces aux situations complexes de l’entreprise ;
  • la détermination : puisqu’il cumule souvent des heures de travail, il doit avoir une forte motivation et savoir travailler sous pression ;
  • la rigueur et la ténacité : il doit constamment veiller sur les dernières tendances du marché et la situation des concurrents pour trouver une meilleure stratégie pour l’entreprise ;
  • la discrétion : ayant prêté serment, il doit absolument travailler sous le secret professionnel ;
  • l’esprit d’analyse et de synthèse.

En outre, l’avocat en droit des affaires doit avoir une bonne capacité de communication, aussi bien orale qu’écrite, et être organisé lors du traitement des dossiers.

La connaissance du domaine

Opérant dans un domaine complexe, l’avocat en droit des affaires doit continuellement disposer de toutes les informations rattachées à son secteur d’activité, comme énoncé plus haut. Il peut s’agir des formalités concernant les augmentations de capital, le respect des droits des actionnaires ou les termes de validité d’un contrat.

L’avocat spécialisé en droit des affaires doit avoir de profondes connaissances en :

  • droit des sociétés ;
  • droit des contrats ainsi que la procédure commerciale et les actes juridiques de base en relations commerciales ;
  • droit de la concurrence ;
  • droit des entreprises en difficulté (faillite et liquidation) ;
  • droit de la propriété intellectuelle ;
  • droit des marques ;
  • droit bancaire et en droit des instruments de paiement ;
  • droit financier avec le droit boursier et les champs relatifs au crédit ;
  • droit fiscal ;
  • droit du travail (salariés et employeurs) ;
  • droit de la consommation (entreprise et consommateurs).

 

Les avantages et inconvénients d’être un avocat d’affaires

Le métier d’avocat d’affaires présente des avantages et des inconvénients.

Les avantages d’être avocat d’affaires

Exercer le métier d’avocat d’affaires engendre parfois des déplacements à l’étranger pour le compte du client. De ce fait, cet homme de loi a l’opportunité de découvrir de nombreux pays. Cette profession permet également de nouer des liens et de créer de nombreux contacts.

Véritable diplomate, l’avocat en droit des affaires est un représentant qui peut disposer d’une immunité et d’un passeport diplomatique. Par ailleurs, cette profession est appréciée pour le salaire évolutif qu’elle promet.

Effectuant une veille constante sur les actualités et les tendances du domaine du droit, l’avocat d’affaires dispose de toutes les informations importantes qui peuvent être indispensables à la vie de l’entreprise ou des personnes avec qui il est en relation.

Le principal avantage d’exercer le métier d’avocat spécialisé en droit des affaires réside dans la rémunération attractive attribuée aussi bien à un débutant qu’à un professionnel en fin de carrière. La polyvalence du professionnel grâce à la connaissance des différentes branches du droit constitue également un avantage considérable.

Les inconvénients d’être avocat d’affaires

Outre les avantages, être avocat d’affaires peut également présenter quelques inconvénients. En effet, comme énoncé plus haut, ce professionnel juridique accumule plusieurs heures de travail et effectue des déplacements fréquents, ce qui constitue un point faible pour sa vie personnelle. À défaut d’être méthodique et organisé, cet homme de loi peut rencontrer des difficultés lors du traitement de ces dossiers.

S’agissant parfois d’un diplomate, l’avocat spécialisé en droit des affaires est énormément surveillé. Sa vie peut également être menacée. Côté salaire, la rémunération d’un avocat d’affaires varie en fonction de plusieurs facteurs, ce qui empêche la définition d’un montant exact.

Les longues études complexes pour devenir avocat d’affaires constituent également un inconvénient majeur de cette profession. En effet, il faut suivre au moins 6 années d’études de droit avant d’exercer. De plus, pour garder des clients, il doit enregistrer le maximum de résultats positifs lorsqu’il exerce ses fonctions.

Où trouver un avocat d’affaires ?

Il est possible de trouver un avocat d’affaires dans un cabinet d’avocats spécialisé en droit des affaires ou dans un cabinet d’avocats d’affaires international qui propose divers services. Le client peut effectuer sa quête d’un avocat en droit des affaires en accédant au barreau local ou en consultant les différentes plateformes internet. Ces dernières proposent parfois des devis en ligne permettant de définir le coût de la prestation du professionnel en quelques clics.

En savoir plus sur les différents avocats spécialisés :

Dernière mise à jour le

Samuel est co-fondateur de LegalPlace et responsable du contenu éditorial. L'ambition est de rendre accessible le savoir-faire juridique au plus grand nombre grâce à un contenu simple et de qualité. Samuel est diplômé de Supelec et de HEC Paris

Laisser un commentaire

avatar
  Subscribe  
Notify of