Skip to content

Le compte bancaire d’auto-entrepreneur

Dernière mise à jour le 11/01/2023

En principe, la loi n’oblige pas l’auto-entrepreneur à disposer d’un compte bancaire pour l’exercice de son activité. Toutefois, dès lors qu’il dépasse 10 000 € de chiffre d’affaires durant 2 années consécutives, il doit nécessairement ouvrir un compte courant dédié à son activité ou un compte professionnel.

En tout état de cause, la détention d’un compte pour la micro-entreprise présente plusieurs avantages. L’auto-entrepreneur peut alors se tourner vers une banque physique ou une banque en ligne.

Le compte professionnel pour auto-entrepreneur est-il obligatoire ?

L’auto-entrepreneur n’est pas obligé d’ouvrir un compte bancaire professionnel.

En effet, le compte bancaire professionnel est un produit de banque particulier. Il se distingue du compte courant simplement dédié à l’activité professionnelle.

Avec ce type de compte, les banques proposent des services spécifiques, adaptés à une clientèle professionnelle. Ainsi, les comptes professionnels ont un fonctionnement à peu près similaire aux comptes courants classiques mais disposent de fonctionnalités adaptées aux entreprises et sociétés.

Le compte dédié à l’activité professionnelle quant à lui peut parfaitement être un compte courant personnel traditionnel que l’entrepreneur utilisera uniquement pour les opérations relatives à son activité. Cela lui permettra de distinguer ses dépenses personnelles de ses dépenses professionnelles.

En tout état de cause, lorsqu’un auto-entrepreneur ouvre un compte pour ses dépenses professionnelles, il peut aussi bien opter pour un compte classique que pour un compte professionnel.

🔎 Zoom : LegalPlace vous accompagne dans la création de votre micro-entreprise ! Si vous souhaitez vous décharger de toutes les formalités administratives, nos équipes s’en charge pour vous. Pour cela, il vous suffit de compléter notre court formulaire en ligne et de nous transmettre les pièces justificatives nécessaires. Votre micro-entreprise est créée rapidement et à moindre coût.

Faut-il séparer son compte auto-entrepreneur et son compte individuel ?

De manière générale, l’auto-entrepreneur n’a aucune obligation de séparer le compte de sa micro-entreprise de son compte individuel.

En réalité, l’obligation d’ouvrir un compte bancaire dédié à l’activité professionnelle concerne uniquement les sociétés. Ces dernières doivent remplir cette obligation avant même d’être immatriculées.

En effet, la création d’une société implique de déposer les fonds constituant le capital social sur un compte dédié.

En revanche, les entreprises individuelles ne sont pas concernées par cette obligation puisqu’elles ne disposent pas de capital social. Ainsi, les auto-entrepreneurs n’ont aucune obligation d’ouvrir un compte dédié à leur activité, et ce quelle que soit la nature de l’activité exercée.

Néanmoins, la loi PACTE relative à la croissance et la transformation des entreprises, précise que les travailleurs indépendants doivent ouvrir un compte dédié à leur activité dès lors que leur chiffre d’affaires dépasse 10 000 € durant 2 années civiles consécutives.

En outre, le compte bancaire dédié à l’activité professionnelle permet d’éviter toute confusion en termes de fiscalité et de comptabilité.

L’auto-entrepreneur pourra l’utiliser pour :

  • les dépôts des recettes de la micro-entreprise ;
  • l’encaissement des factures ;
  • le paiements des charges et cotisations sociales ;
  • toutes les dépenses liées à l’activité.

Quels sont les avantages du compte professionnel pour auto-entrepreneur ?

L’ouverture d’un compte dédié aux dépenses professionnelles permet de bien séparer les opérations bancaires personnelles des opérations professionnelles. Ainsi, l’utilisation d’un compte spécifique est recommandée pour une question d’organisation.

Par ailleurs, le choix d’un compte professionnel est d’autant plus judicieux en fonction des besoins et de l’activité de la micro-entreprise. Les principaux avantages du compte professionnel sont les suivants :

  • Un accompagnement assuré par un conseiller spécialisé ;
  • Des services et financements adaptés aux entreprises et sociétés (assurance multirisque ou rc pro par exemple) ;
  • La possibilité de disposer d’un terminal de paiement ;
  • Une autorisation de découvert plus importante ;
  • L’accès à des crédits d’entreprise.

De plus, l’ouverture d’un compte bancaire professionnel n’est pas plus compliquée que celle d’un compte courant classique. Il suffit de :

  1. prendre rendez-vous avec un conseiller spécialisé dans l’établissement bancaire de son choix ;
  2. réunir les pièces justificatives nécessaires.

Les modalités d’ouverture de compte peuvent varier d’un établissement à l’autre. Néanmoins, il faudra généralement joindre les justificatifs suivants :

  • Un justificatif d’identité en cours de validité ;
  • Un justificatif de domicile de moins de 3 mois (ou un justificatif de droit de jouissance des locaux si le micro-entrepreneur loue un local) ;
  • Le formulaire de déclaration de début d’activité ;
  • Le numéro SIRET de la micro-entreprise.
Bon à savoir : En cas de refus d’ouverture de compte par plusieurs banques, il est possible de faire jouer son droit au compte auprès de la banque de France. Ce droit vaut aussi bien pour un compte personnel que pour un compte professionnel.
Les avantages du compte professionnel

Choisir une banque physique ou une banque en ligne ?

Le micro-entrepreneur peut ouvrir un compte courant ordinaire ou un compte courant professionnel puisqu’il facture et paye ses impôts et cotisations sociales en son nom. Il a également le choix de le faire auprès d’une banque physique ou d’une banque en ligne.

Ces choix seront différents d’un auto-entrepreneur à l’autre. En réalité, ils dépendront de la nature de l’activité exercée par la micro-entreprise et de ses besoins.

Pour faire son choix, l’entrepreneur doit prendre en compte son niveau d’autonomie ainsi que les services dont il souhaite bénéficier.

En effet, les banques en ligne ont l’avantage de générer beaucoup moins de frais bancaires. En revanche, elles n’ont pas toujours les mêmes services que les banques physiques. Par ailleurs, si l’entrepreneur préfère avoir un suivi avec un conseiller unique, l’option de la banque en ligne ne sera pas adaptée. Dans une banque en ligne, l’auto-entrepreneur n’aura pas de conseiller attitré.

Certaines banques en ligne vont jusqu’à proposer des comptes spécialement conçus pour les auto-entrepreneurs. Ces comptes sur mesure sont parfaitement adaptés au fonctionnement d’une micro-entreprise.

La banque en ligne est adaptée aux entrepreneurs suffisamment autonomes dans la gestion de leurs comptes. Pour un accompagnement au plus proche, il faudra donc privilégier la banque physique.

À noter : Avant de faire son choix, l’auto-entrepreneur a tout intérêt à comparer les prix et services de divers établissements. En effet, les frais bancaires varient en fonction des banques.

FAQ

Est-il obligatoire d'avoir un compte pro en auto-entrepreneur ?

L'ouverture d'un compte professionnel n'est jamais obligatoire pour l'auto-entrepreneur. Par ailleurs, en principe il n'a pas non plus l'obligation d'ouvrir un compte dédié à son activité. Toutefois, lorsque son chiffre d'affaires dépasse 10 000 euros pendant 2 années consécutives, l'auto-entrepreneur doit nécessairement ouvrir un compte spécifique. Il peut alors s'agir d'un compte professionnel ou d'un compte courant à son nom réservé aux dépenses professionnelles.

Quel type de compte bancaire pour un auto-entrepreneur ?

L'auto-entrepreneur peut ouvrir un compte courant classique ou un compte professionnel. S'il utilise un compte courant traditionnel, ce dernier devra être à son nom et dédié uniquement aux opérations professionnelles.

Comment faire ses comptes quand on est auto-entrepreneur ?

L'auto-entrepreneur bénéficie d'un régime de comptabilité allégé. Ainsi, il doit uniquement déclarer son chiffre d'affaires de façon mensuelle ou trimestrielle, réaliser des factures à ses clients et tenir certains registres en fonction de l'activité.

Quels sont les frais pour un auto-entrepreneur ?

Les frais bancaires d'un auto-entrepreneur sont variables. En effet, ils vont dépendre du type de compte bancaire et des services associés choisis. Certaines options nécessite de payer des frais en plus. Par ailleurs, le montant des frais varient également en fonction de l'établissement bancaire.

Créer ma micro-entrepriseCréer ma micro-entreprise

Samuel est co-fondateur de LegalPlace et responsable du contenu éditorial. L’ambition est de rendre accessible le savoir-faire juridique au plus grand nombre grâce à un contenu simple et de qualité. Samuel est diplômé de Supelec et de HEC Paris

Dernière mise à jour le 11/01/2023

S’abonner
Notifier de
guest
8 Commentaires
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments
Remblier
Remblier
avril 17, 2020 5:35

Article très complet, merci pour toutes ces précisions !

Elisa
Elisa
avril 8, 2021 3:31
Reply to  Remblier

Bonjour,

Merci pour votre commentaire.
Vous souhaitant une excellente journée.

L’équipe LegalPlace

Florence
Florence
juin 1, 2020 2:43

Bonjour,
pourriez-vous confirmer s’il est légal d’avoir un seul compte en banque, lorsque l’activité démarre et que le chiffre d’affaires est bien inférieur à 10 000 euros sur la première année ? Merci d’avance.

Elisa
Elisa
juin 8, 2020 4:54
Reply to  Florence

Bonjour,
La loi PACTE prévoit en effet que l’ouverture d’un compte bancaire dédié à votre activité d’auto-entrepreneur n’est pas obligatoire pour les indépendants dont le chiffre d’affaire annuel ne dépasse pas le montant de 10 000 € sur deux années consécutives. En conséquence, après cette première année d’activité, si votre chiffre d’affaire n’excède toujours pas 10 000 euros à la fin de l’année suivante, alors vous ne serez pas soumis à l’obligation d’ouvrir un compte bancaire dédié.
En espérant que cette réponse vous sera utile.
L’équipe LegalPlace

Florence
Florence
juillet 11, 2022 5:04

Bonjour, Après la lecture de votre article, je ne parviens à trouver une réponse sûre à la question de savoir si un micro-entrepreneur, qui a eu plus de 2 ans de suite un CA supérieur à 10 000 €, a l’obligation ou non d’ouvrir un compte PROFESSIONNEL. En effet, au début de l’article vous indiquez qu’il suffit que le compte soit dédié à l’activité professionnelle (donc pas nécessairement professionnel) puis, un peu plus bas, il est indiqué “lorsqu’il dépasse les 10 000 euros pendant 2 années consécutives, l’auto-entrepreneur doit choisir entre compte courant et compte professionnel”. J’avoue ne pas comprendre.… Lire la suite »

Sadiah
Éditeur
Sadiah
octobre 7, 2022 2:54
Reply to  Florence

Bonjour,

Lorsque l’auto-entrepreneur dépasse les 10 000 euros de chiffre d’affaires sur 2 années civiles consécutives, il doit obligatoirement ouvrir un compte bancaire dédié à son activité professionnelle. Il peut s’agir d’un compte professionnel ou d’un compte courant ordinaire à son nom et dédié à la micro-entreprise.

En espérant que notre réponse vous sera utile.
L’équipe LegalPlace

406-978-3116
juillet 17, 2022 2:03

GOOD

Cyrine
Cyrine
juillet 18, 2022 4:37
Reply to  406-978-3116

Bonjour,

Nous vous remercions pour votre retour positif.

En vous souhaitant une belle journée,
L’équipe LegalPlace

Rédigé par

Samuel est co-fondateur de LegalPlace et responsable du contenu éditorial. L'ambition est de rendre accessible le savoir-faire juridique au plus grand nombre grâce à un contenu simple et de qualité. Samuel est diplômé de Supelec et de HEC Paris