Skip to content

Quelle banque choisir pour une EURL ?

Quelle banque choisir pour une EURL ?

La banque pour EURL est primordiale. En effet, les fonds propres ne sont pas toujours suffisants pour développer des activités. Ainsi, faire appel à une institution financière s’avère être une nécessité. L’avenir de l’entreprise en dépend. Toutefois, en termes de sources de financement, certains critères doivent être pris en compte tels que :

  • Les besoins bancaires de l’EURL;
  • Le rapport qualité-prix…

L’important est de choisir une banque qui peut accompagner l’entrepreneur dans ses projets.

Est-il obligatoire d’ouvrir un compte bancaire pour une EURL ?

Si l’on se réfère aux dispositions légales du Code de commerce, l’EURL est considérée comme une société commerciale. Par conséquent, elle est dans l’obligation de disposer d’un compte bancaire professionnel libellé à son nom, dès les démarches pour créer son entreprise. Cette première étape est indispensable pour faire le dépôt du capital social. Choisir une banque pour EURL est donc primordial.

Ainsi, le certificat de dépôt de fonds figure parmi les pièces à fournir pour l’immatriculation de l’entreprise auprès du Registre du Commerce et des Sociétés (RCS). En d’autres termes, il est impossible de créer juridiquement l’EURL sans ouvrir un compte bancaire.

Bon à savoir : les auto-entrepreneurs sont également tenus d’ouvrir un compte bancaire professionnel.

Quel type d’établissement bancaire choisir pour une EURL ?

Le choix de la banque pour EURL est libre. Pendant longtemps, les banques traditionnelles ont été les seules à proposer des produits financiers pour les EURL. Désormais, il est possible d’opter pour les banques en ligne ou les néo-banques.

Néo-banque

Ces établissements de paiement peuvent devenir une banque pour EURL. Leurs produits sont majoritairement conçus pour un accès 100 % mobile via des applications dédiées. L’accès à leurs services est facilité et fluide. Cependant, leurs offres ne sont pas aussi complètes que celles des banques en ligne et traditionnelles.

L’entrepreneur peut ouvrir un compte professionnel en quelques jours et accéder à des services basiques liés à un compte courant. Un tel compte permet d’effectuer un dépôt du capital social et de disposer d’une carte bancaire. À cela s’ajoute la possibilité de suivre l’ensemble des mouvements de fonds effectués.

Bon à savoir : dans la majorité des cas, les services de crédits ne sont pas proposés par les néo-banques.

Banque en ligne

Les banques en ligne sont des acteurs bancaires qui opèrent sur Internet. Généralement, elles sont associées à des établissements traditionnels. À ce titre, elles disposent de nombreuses solutions dématérialisées dédiées aux entreprises. L’avantage étant de disposer d’une offre complète et flexible, mais à un coût particulièrement réduit. L’entrepreneur peut ainsi accéder à divers services comme les produits d’épargne ou d’assurance.

Bon à savoir : la gestion du compte professionnel se fait exclusivement en ligne. Il en est de même pour les opérations bancaires.

Quels sont les principaux critères de choix à considérer ?

Pour choisir une banque pour EURL, il est nécessaire de prendre en compte certains critères. En effet, toutes les banques ne proposent pas les mêmes solutions. Il est donc primordial de définir celle qui correspond au mieux aux besoins de l’entreprise.

Acceptation du statut

Les activités dans le secteur bancaire sont particulièrement réglementées et certaines banques ne proposent pas de produits aux EURL. Ainsi, avant d’ouvrir un compte auprès d’une institution financière, il faut vérifier que le statut juridique de l’entreprise est accepté.

Réponse aux besoins bancaires de l’entreprise

Le choix de la banque dépend également des services proposés. Ces derniers doivent répondre aux besoins bancaires de l’entreprise. L’essentiel étant de pouvoir disposer de prestations de qualité qui contribuent à la bonne marche des activités de l’EURL.

Il faut commencer par vérifier que certains services de base sont proposés par la banque. Il convient par exemple de s’assurer qu’il est possible d’effectuer un dépôt de capital. En effet, cette étape est incontournable pour la création de l’entreprise, ainsi que le certificat de dépôt de fonds.

Par la suite, une attention particulière doit être portée sur les différentes prestations. Il s’agit par exemple d’identifier les opérations qui sont prises en charge par la banque pour EURL. Celles-ci concernent surtout les relations de l’entreprise avec sa clientèle ou ses fournisseurs. Il est important de se renseigner sur les différents moyens de paiement et d’encaissement disponibles, ainsi que les plafonds. Et pour les entreprises qui ont besoin d’un accompagnement pour développer leurs activités, il peut être intéressant de savoir si la banque pour EURL peut financer les investissements.

Bon à savoir : les entreprises privilégient de plus en plus les banques qui disposent d’une plateforme en ligne. Le principal atout étant de pouvoir effectuer les opérations à distance.

Rapport qualité-prix intéressant

Le rapport qualité-prix est un autre critère important pour choisir une banque pour EURL. Certains frais bancaires devant être considérés à titre de charges fixes pour l’entreprise. Il est donc primordial de se renseigner sur les frais de gestion, d’abonnement au site Internet de la banque, de clôture de compte, commissions sur les opérations …

Pour chaque prestation, le mieux serait donc de connaître les frais bancaires. C’est le meilleur moyen de comparer différentes offres. L’intérêt est de pouvoir évaluer le coût mensuel de la prestation de la banque.

Bon à savoir : l’entrepreneur doit être particulièrement vigilant, car certaines banques n’hésitent pas à pratiquer des frais cachés.

Quelle est la banque la moins chère pour les EURL ?

Pour les EURL, au niveau des coûts, les banques en ligne semblent être les moins chères. En effet, pour des services comparables à ceux des établissements traditionnels, les tarifs pratiqués sont plus intéressants et transparents. Par ailleurs, elles présentent un avantage non négligeable. Elles permettent à l’entrepreneur de gagner du temps car les services sont accessibles à distance.

Comment ouvrir un compte en banque pour EURL ?

L’entrepreneur, en tant qu’actionnaire unique, doit ouvrir un compte professionnel distinct de son compte personnel. Pour ce faire, il doit choisir une banque dont l’offre correspond au mieux à ses besoins bancaires. Par la suite, différents documents peuvent être exigés pour les démarches d’ouverture, tels que :

  • Les statuts provisoires de l’EURL ;
  • Un justificatif d’identité du dirigeant ou de toute autre personne autorisée à effectuer des opérations sur le compte bancaire ;
  • Tout autre document requis par la banque.
Bon à savoir : une fois le dépôt de fonds à titre de capital social effectué, les statuts provisoires doivent être modifiés.

FAQ

Quelle banque choisir pour une EURL ?

Le choix d’une banque repose sur la qualité des services proposés et sa capacité à ouvrir un compte professionnel. Ainsi, il faut vérifier que le statut d’EURL est accepté et que le dépôt de fonds à titre de capital social est autorisé par la banque. Il est important de s’assurer qu’un certificat de dépôt sera délivré à la suite de cette opération. Ce document est requis pour immatriculer l’EURL.

Quelles sont les meilleures banques pour les entreprises ?

Pour une entreprise, l’ouverture d’un compte professionnel est une obligation. Les offres sont nombreuses et le choix dépend principalement de ses besoins bancaires. L’essentiel est d’opter pour un établissement qui propose le meilleur rapport qualité-prix. Si les institutions traditionnelles ont longtemps dominé le marché, les banques en ligne et les néo-banques sont de plus en plus privilégiées. Tarifs transparents et relativement bas, services complets et fluides… sont autant d’atouts qui ont su convaincre les professionnels.

Quelle est la banque la moins chère pour les professionnels ?

Les professionnels ont aujourd’hui accès à une multitude de solutions bancaires, surtout avec les banques en ligne et les néo-banques qui concurrencent les établissements traditionnels. Au niveau des tarifs, il est indéniable que les banques virtuelles sont les moins chères. Toutefois, si les prix affichés sont certainement attractifs, force est de constater que la qualité des services n’est pas toujours au rendez-vous. Certaines offres étant moins complètes que d’autres, il convient de les comparer avant de se décider.

Créez votre EURLCréez votre EURL

Samuel est co-fondateur de LegalPlace et responsable du contenu éditorial. L’ambition est de rendre accessible le savoir-faire juridique au plus grand nombre grâce à un contenu simple et de qualité. Samuel est diplômé de Supelec et de HEC Paris

Dernière mise à jour le 01/02/2021

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments