Skip to content

Ouvrir une laverie : quelles démarches ?

Dernière mise à jour le 13/12/2021

Ouvrir une laverie est un projet intéressant pour un entrepreneur qui souhaite rentabiliser rapidement son investissement.

Pratique et nécessaire, la laverie peut être ouverte seule ou à plusieurs.

Ouvrir une laverie implique de créer une entreprise et d’avoir des connaissances pour lancer son activité, en particulier concernant la gestion d’entreprise.

Quel statut juridique pour ouvrir une laverie ?

Avant même d’amorcer le projet, il est important de bien choisir le statut juridique de l’établissement.

Le statut juridique va différer notamment au niveau de la fiscalité et de la gestion financière.

A noter : Le salaire qui sera perçu par le dirigeant dépendra principalement de la forme juridique de la laverie qu’il gère.

Ouvrir une laverie seul

Pour maintenir une certaine indépendance ou prévenir tout conflit entre les associés, il est possible de s’engager seul dans la réalisation du projet.

Si pour l’entrepreneur, la réussite du projet peut être synonyme de succès personnel, les risques financiers sont tout de même importants, car il ne dispose d’aucun avis extérieur.

À noter : Pour pouvoir entreprendre seul, il faut avant tout disposer de fonds personnels importants.

Afin d’ouvrir sa laverie seul, l’entrepreneur dispose de plusieurs possibilités.
En effet, il peut décider de créer :

Chacune de ces formes juridiques présente ses propres caractéristiques.

Forme juridique Caractéristiques
SASU Responsabilité limitée pour l’actionnaire unique

Liberté dans la rédaction des statuts

Statut assimilé à celui de salarié

Possibilité de faire évoluer la société en SAS

EURL Responsabilité limitée pour l’associé unique

Rédaction des statuts encadrée par la loi

Gérant soumis au régime de la sécurité sociale des indépendants (SSI)

Possibilité de faire évoluer la société en SARL

Micro-entreprise Statut de travailleur non-salarié

Simplicité dans la gestion de son entreprise

Responsabilité illimitée de l’entrepreneur

Chiffre d’affaires annuel limité

Ouvrir une laverie avec des associés

Entreprendre à plusieurs peut apporter de nombreux avantages :

  • Avoir une surface financière suffisante pour développer les activités
  • Bénéficier de plus de compétences pour la gestion de l’entreprise
  • Prendre des décisions communes plus adéquates et efficaces pour l’entreprise
  • Répartir les risques entre les associés
Attention : Les risques de litiges entre associés peuvent aussi compromettre les desseins de développement de l’entreprise, voire mettre en péril toute la structure.

Ainsi, les associés peuvent opter pour une société pluripersonnelle, telle que :

  • La Société par actions simplifiée (SAS)
  • La Société à responsabilité limitée (SARL)
Bon à savoir : L’avantage de la SAS est sa flexibilité statutaire qui en fait une forme juridique intéressante.

Quelles sont les formalités requises pour ouvrir une laverie ?

Afin d’ouvrir sa laverie, il est possible d’exerce en micro-entreprise ou de choisir une forme sociétaire: la SAS, la SASU, la SARL ou l’EURL

L’exercice en micro-entreprise

Si l’entrepreneur décide d’ouvrir sa laverie en micro entreprise, les démarches à effectuer sont :

  1. Déclarer la micro-entreprise
  2. Domicilier l’auto-entreprise
  3. Immatriculer l’entreprise commerciale
  4. Souscrire une assurance auto-entrepreneur
  5. Ouvrir un compte bancaire dédié à la micro-entreprise

L’ouverture d’une SAS, d’une SASU, d’une SARL ou d’une EURL

Si l’entrepreneur décide d’ouvrir sa laverie sous forme de société, les démarches à effectuer sont :

  1. Constituer le capital social
  2. Rédiger les statuts
  3. Désigner les dirigeants
  4. Etablir la liste des actes accomplis pour le compte de la société en formation (si il y en a)
  5. Publier un avis de création dans un journal d’annonces légales
  6. Constituer et déposer le dossier d’immatriculation 

La transmission du dossier de création

Une fois le choix du statut juridique de la laverie effectué, il sera indispensable de transmettre le dossier de création de l’entreprise au Centre de Formalités des Entreprises (CFE) compétent ou au Registre des Commerces et des Sociétés (RCS).

🔎 Zoom : Peu importe le statut juridique choisi pour la création de votre laverie, il est possible d’effectuer les démarches en ligne. En effet, Legalplace vous propose de créer votre entreprise en ligne. Pour cela, il vous suffit de remplir un questionnaire personnalisé et notre équipe formaliste se chargera d’accomplir les formalités à votre place.

Quelles sont les obligations à respecter ?

Dans les teintureries traditionnelles, le teinturier est un véritable professionnel. A l’inverse, dans les laveries automatiques, les exploitants ne sont pas forcément titulaires d’un diplôme de teinturerie.

Le décret n° 2012-412 du 23 mars 2012 encadre la sécurité des machines à laver et essoreuses mises à disposition du public.

Lors de l’ouverture de la laverie, l’entrepreneur doit veiller à respecter :

  • La conformité des machines : L’exploitant doit disposer d’une déclaration de conformité pour chaque machine mise à disposition du public. Ce document est dressé par le fabricant
  • L’affichage des prestations et des tarifs : Pour l’information des consommateurs, l’exploitant doit afficher clairement les différents tarifs associés à toutes les prestations de la laverie et les éventuels suppléments payants (article L112-1 du code de la consommation)
  • La présence de dispositifs de sécurité : Toutes les semaines, l’exploitant doit vérifier que toutes les machines exploitées dans la laverie respectent les normes de sécurité en vigueur. Pour cela, les responsables sont tenus de disposer d’un registre et d’y porter toutes les remarques éventuelles
  • L’affichage à proximité des machines d’un logo de surveillance parentale

Pour être conforme, l’exploitant doit afficher la liste de toutes les prestations offertes de manière visible et lisible pour la clientèle à l’intérieur et à l’extérieur du magasin.

Il existe des mentions d’affiche qui sont nécessaires, telles que :

  • Ce matériel tourne à grande vitesse et l’eau de lavage peut atteindre 90°c
  • Surveiller les enfants lorsqu’ils se tiennent à proximité des machines
  • Ne pas laisser les enfants manipuler les machines
  • Ne pas forcer les portes ou les couvercles des machines
  • Attendre l’arrêt complet de la machine avant d’ouvrir la porte ou le couvercle »
  • Le numéro de téléphone permettant de joindre l’interlocuteur pendant les heures d’ouverture (anomalies de fonctionnement par exemple)

Quelles sont les démarches nécessaires ?

L’ouverture d’une laverie nécessite d’effectuer plusieurs démarches.

Bon à savoir : Il est possible de créer son entreprise en étant salarié.

Les démarches préalables à l’ouverture d’une laverie

Bien que ce secteur d’activité soit accessible sans compétences spécifiques, la réussite du projet dépend en grande partie du travail de préparation.

L’étude de marché

Il faut effectuer une étude de marché avant d’envisager le démarrage de l’activité.

Cette partie a principalement pour objectif d’estimer la faisabilité du projet.

L’étude de marché permet à l’entrepreneur d’avoir une connaissance précise de l’environnement.

De cette manière, il pourra adapter sa stratégie et améliorer son modèle économique pour répondre aux besoins des consommateurs ciblés.

Bon à savoir : L’étude de marché peut être réalisée par le porteur de projet lui-même ou par un professionnel.

Le choix de l’emplacement

Le choix de l’emplacement est décisif pour la rentabilité d’une laverie. En effet, l’emplacement doit toujours être choisi avec soin, car il détermine le flux de clients de la laverie.

À noter : Avant de choisir un local, il est toujours bénéfique d’estimer le chiffre d’affaires en fonction de la fréquentation prévue.

Plusieurs critères sont à prendre en compte afin de choisir le lieu de la laverie :

  • Choisir un lieu de passage
  • Avoir une bonne accessibilité au local
  • Être proche des commerces
  • Eviter la présence de nombreuses autres laveries à proximité
Bon à savoir : Les emplacements les plus convoités sont généralement les plus onéreux.

Le business plan

Le business plan est un document-clé pour ouvrir une laverie.

En effet, c’est un support indispensable pour le projet d’entreprise. Il permet notamment d’évaluer la rentabilité et le potentiel de croissance de l’activité.

Ces arguments sont déterminants pour convaincre les investisseurs et les potentiels collaborateurs.

Le business plan comprend plusieurs éléments comme le bilan prévisionnel, le compte de résultat prévisionnel et le plan financier.

Il détaille les besoins de financement et notamment l’investissement nécessaire pour démarrer l’activité.

Quel budget envisager ?

Afin d’ouvrir une laverie, l’investissement initial peut être plus ou moins important en fonction des services fournis, de sa taille ou encore de sa zone d’implantation.

Ainsi, le capital nécessaire peut varier entre 40 000 et 100 000 euros. Ce montant s’explique en grande partie par l’achat de l’ensemble des équipements qui sont coûteux et indispensables à la concrétisation du projet.

Bon à savoir : Dans le cas d’un rachat de société, l’entrepreneur peut recevoir une aide de l’État.

Les différents frais d’installation et autres charges sont également à considérer au début du projet.

FAQ

Quel statut pour ouvrir une laverie ?

Afin d’ouvrir une laverie automatique, il est possible de choisir plusieurs types de formes juridiques. L'ouverture d'une micro entreprise ou d'une société est possible.

Quel est le budget pour ouvrir une laverie ?

L’ouverture d’une laverie nécessite d’avoir un minimum d’apport personnel. En effet, on estime que créer sa propre laverie nécessiterait entre 50 000 et 100 000€ d'apports.

Pourquoi ouvrir une laverie ?

Une fois la laverie ouverte, elle permet de générer des revenus tout en gardant un emploi. Une fois les machines posées, aucune gestion de stocks n'est nécessaire (hormis en cas de distributeur de lessive).

Créer mon entrepriseCréer mon entreprise

Co-fondateur LegalPlace, Mehdi est diplômé du magistère DJCE et avocat. Il a exercé plus de 12 ans au sein de cabinets anglo-saxons et français en droit des sociétés, fusions-acquisition et capital investissement.

Dernière mise à jour le 13/12/2021

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Rédigé par

Co-fondateur LegalPlace, Mehdi est diplômé du magistère DJCE et avocat. Il a exercé plus de 12 ans au sein de cabinets anglo-saxons et français en droit des sociétés, fusions-acquisition et capital investissement.