Skip to content

La création d’un coffee shop

La création d’un coffee shop

Pourquoi créer un coffee shop ? Parce qu’il s’agit d’un marché porteur et relativement simple à mettre en place. Entreprise familiale, entreprise en franchise ou auto-entrepreneur, la forme juridique est libre, mais le concept doit être bien pensé. Cette idée de création d’entreprise implique la réunion de plusieurs éléments, à savoir :

  • Un lieu agréable et chaleureux ;
  • Une connexion internet ;
  • Une carte des boissons variée…

Qu’est-ce qu’un coffee shop ?

Le concept de coffee shop a vu le jour aux États-Unis dans les années 1970. Il s’agit d’un établissement de restauration où l’on sert un large choix de boissons chaudes et froides, ainsi que des pâtisseries typiquement américaines.

Pourquoi ouvrir un coffee shop ? Parce que ce lieu propice aux rencontres et aux échanges attire des clients tout au long de la journée. Ils s’y rendent aussi bien pour prendre le petit déjeuner que pour un afterwork. Ceux-ci sont entre autres attirés par l’ambiance cosy et la liberté qui y règnent.

Quels diplômes et formations existe-t-il pour créer un coffee shop ?

Pour créer un coffee shop, hormis la volonté de créer son entreprise, le diplôme n’est pas nécessaire.  Si avoir des connaissances en marketing, quelques aptitudes en accueil ou des notions de design peut être essentiel, aucune qualification particulière n’est requise.

Cependant, plusieurs formations s’avèrent utiles pour acquérir des compétences et pouvoir fournir un service de qualité. On distingue notamment :

  • Le CAP pâtisserie : il est obligatoire si le porteur de projet prévoit de préparer lui-même les produits qui seront vendus dans le coffee shop ;
  • Les formations spécialisées sur les préparations à base de café (barista) ;
  • Les formations culinaires…

Pour financer la formation, il est possible de s’adresser à des organismes comme la Chambre de Commerce ou Pôle Emploi. Le titulaire d’un Compte personnel de formation (CPF) peut mobiliser son compte s’il dispose d’un solde suffisant.

Bon à savoir : cette option est d’autant plus intéressante si le porteur de projet décide de créer son entreprise en étant retraité et qu’il n’a pas pu utiliser son CPF pendant sa vie active.

Quelles sont les étapes de création d’un coffee shop ?

Les étapes pour créer un coffee shop sont les mêmes que pour créer une entreprise à deux ou seul, voire à plusieurs. L’essentiel étant d’être méthodique et de penser aux détails. Pour les porteurs de projet qui souhaitent bénéficier d’un accompagnement, il existe de nombreux dispositifs d’aides à la création d’entreprise. Ils se présentent sous forme d’aides financières, mais aussi de formations.

Élaboration du concept

La création d’un coffee shop commence par l’élaboration du concept. Une réflexion est indispensable pour mener à bien le projet. À ce stade, le porteur de projet doit s’interroger sur ses :

Par la suite, il convient de réfléchir sur l’activité en elle-même. Pour ce faire, plusieurs points doivent être étudiés, à savoir :

  • L’offre : les produits et services à créer, les formules à proposer ;
  • Les tarifs ;
  • Le cadre : style vintage ou moderne ;
  • Les plus : ce qui fait la différence avec les concurrents…

Cette réflexion doit aboutir à la définition d’un concept qui servira de base à la création du projet. Autrement, il est possible d’opter pour une franchise. Dans ce cas, la première étape consiste à identifier un établissement qui correspond à ses aspirations personnelles.

Réalisation d’une étude de marché

Une fois le concept défini, il est temps de procéder à une étude de marché. Cette analyse minutieuse vise à repérer une éventuelle saturation du segment visé. Les questions essentielles portent sur :

  • Les caractéristiques de la demande ;
  • La nature des offres disponibles ;
  • Les nouvelles offres prévues dans le quartier d’implantation…

L’objectif est de mieux connaître ses futurs clients, leurs attentes, leurs goûts, mais aussi leur pouvoir d’achat. C’est aussi le meilleur moyen d’identifier ses concurrents directs et indirects, sans oublier les concurrents potentiels.

Au terme de l’étude de marché, l’offre peut être modifiée et affinée en fonction de la clientèle visée. Pour le porteur du projet, c’est aussi l’occasion de déterminer les points à développer pour se démarquer de la concurrence.

Élaboration du budget

Avant la mise en œuvre du projet de création d’un coffee shop, il est primordial d’élaborer un budget. Globalement, il s’agit de se renseigner sur les charges financières pour la réalisation proprement dite. Frais d’installation, charges du personnel et dépenses liées à l’aménagement du local sont autant de coûts à prévoir.

Le fonds de commerce

Le fonds de commerce doit être évalué et valorisé pour pouvoir être inséré dans le budget. Il est constitué par tous les éléments corporels et incorporels nécessaires pour l’exploitation du coffee shop. Il s’agit par exemple :

  • Du mobilier et de la clientèle, dans le cas d’une reprise d’entreprise ;
  • Du bail commercial ;
  • De l’achalandage…

Les travaux

Lorsque des travaux doivent être engagés pour l’exploitation effective de l’activité, ils sont aussi à intégrer dans le budget initial. En effet, ils engendrent des dépenses auxquelles l’entrepreneur doit faire face.

Les locaux, l’aménagement et le matériel

Une fois l’emplacement trouvé, il faut considérer le loyer à payer, les aménagements à réaliser et le matériel nécessaire pour ouvrir le coffee shop. Tous ces postes de dépenses doivent être compris dans le budget initial.

Le recrutement

Enfin, pour démarrer et faire fonctionner le coffee shop, le porteur de projet doit identifier les qualifications et les compétences du personnel à recruter. À cela s’ajoutent les coûts liés au recrutement et éventuellement, à la formation.

Rédaction d’un business plan

Créer un business plan est incontournable pour créer un coffee shop. Document indispensable pour les partenaires, il retrace en détail l’ensemble du projet d’entreprise. Il contient notamment toutes les données prévisionnelles qui démontrent de sa rentabilité.

À présenter aux associés potentiels, il sert surtout pour la recherche de financement. Par conséquent, il doit contenir le :

  • Budget prévisionnel ;
  • Bilan prévisionnel ;
  • Compte de résultat prévisionnel ;
  • Plan de financement…

Choix du statut juridique

Le choix du statut juridique est libre et dépend en grande partie des objectifs du porteur d’ordre. Entreprise individuelle ou SARL, les différentes obligations et les avantages ne sont pas les mêmes pour le dirigeant ou l’entreprise.

Que ce soit au niveau de la fiscalité, des charges sociales ou encore de la répartition des bénéfices, chaque statut dispose de ses propres caractéristiques. Pour choisir la meilleure option, il est recommandé de se faire conseiller par un professionnel, notamment un expert-comptable.

Le financement

Le financement est une étape vitale du projet. Il s’agit de mobiliser les fonds nécessaires pour le démarrage de l’activité. Les fonds propres sont constitués par les apports de l’associé unique ou des associés. Dans le cas où ils s’avèrent insuffisants, il est nécessaire de recourir à d’autres sources de financement.

Ainsi, il est possible de trouver des financements auprès des institutions financières ou des différents organismes et de bénéficier des dispositifs d’aides à la création d’entreprise. On cite entre autres le prêt à taux zéro ou l’ACRE (Aide à la création ou à la reprise d’une entreprise) pour les micro-entreprises.

Démarches administratives

Effectuer les démarches administratives marque la création officielle du coffee shop. Une fois cette étape réalisée, les activités peuvent démarrer. Les principales démarches dépendent du statut juridique choisi, incluant :

  • La rédaction des statuts ;
  • Le dépôt du capital social ;
  • Les démarches d’inscription ;
  • La publication au Journal d’annonces légales

Quels sont les avantages de ce concept ?

Pourquoi ouvrir un coffee shop ? Parce qu’il s’agit d’une activité à fort potentiel. Ce concept original séduit un large public, de tout âge et de différentes nationalités. Créer un coffee shop donne également la possibilité de travailler dans une ambiance conviviale. Les produits plaisent autant aux clients qu’à l’exploitant, dans la mesure où le projet naît souvent d’une passion.

Quelles sont les normes et réglementations à respecter ?

Pour ouvrir un coffee shop, il est indispensable de se conformer à certaines réglementations. Ces dernières incluent le respect des obligations relatives aux :

  • Normes d’hygiène ;
  • Normes de sécurité et d’accessibilité ;
  • Obligations d’affichage des prix ;
  • Horaires d’ouverture…

Est-il préférable de le créer avec ou sans franchise ?

Ouvrir un coffee shop dans le cadre d’une franchise revêt de nombreux avantages. D’une part, cette option permet de bénéficier de la notoriété de l’enseigne. D’autre part, l’activité peut directement démarrer dès lors que le droit d’entrée est payé. Les démarches de création sont donc plus ou moins facilitées. Toutefois, les conditions imposées par les marques sont souvent contraignantes. Le dirigeant devant respecter un cahier des charges précis.

En revanche, les entrepreneurs qui montent leur propre affaire sont totalement libres dans le choix du concept ou de son développement. Cependant, il doit gérer les risques, notamment financiers, qui ne sont pas négligeables. Au final, le choix est individuel et dépend des objectifs de chaque entrepreneur.

Comment reprendre un coffee shop ?

Reprendre un coffee shop est une option intéressante à condition de considérer différents aspects. En tant que repreneur, il est indispensable d’étudier les points suivants :

  • L’emplacement ;
  • Les concurrents ;
  • La clientèle ;
  • Le matériel disponible ;
  • Les performances financières…

Ces éléments permettront d’évaluer si l’activité est rentable et d’identifier le potentiel de développement.

FAQ

Comment ouvrir un coffee shop ?

Pour ouvrir un coffee shop, le porteur d’idée doit réfléchir sur le concept et ses caractéristiques. Une fois l’offre identifiée, il convient de procéder à la rédaction du business plan. Ce dernier contient tous les éléments prévisionnels qui permettent d’analyser la rentabilité de l’activité. Enfin, pour pouvoir démarrer l’activité, il faut effectuer les démarches administratives obligatoires.

Quel budget pour ouvrir un coffee shop ?

Le budget pour ouvrir un coffee shop dépend du concept choisi par le porteur d’idée. Création ou reprise, les charges financières ne sont pas les mêmes. Avant de se lancer, il est essentiel d’identifier les différents postes de dépenses. Il s’agit notamment de l’achat du matériel, de la location de l’emplacement ou du droit d’entrée dans le cadre d’une franchise.

Pourquoi ouvrir un coffee shop ?

L’entrepreneur qui opte pour l’ouverture d’un coffee shop investit dans un secteur amené à se développer. Par ailleurs, il s’agit d’une activité particulièrement rentable. Dans la majorité des cas, les porteurs de projet sont des passionnés de café ou de pâtisserie. En ouvrant leur coffee shop, ils ont l’occasion de partager leurs centres d’intérêt, mais surtout de perfectionner leurs compétences.

 Créez votre entrepriseCréez votre entreprise

Co-fondateur LegalPlace, Mehdi est diplômé du magistère DJCE et avocat. Il a exercé plus de 12 ans au sein de cabinets anglo-saxons et français en droit des sociétés, fusions-acquisition et capital investissement.

Dernière mise à jour le 12/05/2021

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments