Travailler en freelance : Comment et pourquoi devenir freelance ?

Travailler en freelance : Comment et pourquoi devenir freelance ?

A propos de LegalPlace

LegalPlace propose une bibliothèque de documents juridiques (contrats et lettres) personnalisables, qui s’adaptent à la situation du client, en immobilier, social, corporate etc.

Créez votre contrat de travailCréez votre contrat de travail

Travailler en freelance est un avantage qui attire de plus en plus de monde. Il permet à de nombreuses professions de pouvoir exercer librement.

Il est possible de travailler en statut freelance en ayant une profession artisanale, commerciale ou libérale. Chacune d’entre elle est rattachée à un organisme spécifique et possède des impératifs qui lui sont propres.

Travailler dans le cadre d’un contrat de prestation de service est possible grâce à différents statuts. Si celui d’auto-entrepreneur est le plus reconnu, il en existe néanmoins d’autres comme les entreprises individuelles ou unipersonnelles ainsi que le portage salarial.

Enfin, si travailler en freelance offre une grande liberté, ce statut a également les défauts de ses avantages et conduit à un mode de vie relativement précaire qu’il convient d’étudier avant de se lancer et travailler en freelance.

Comment travailler en freelance, pour qui, quels avantages et inconvénients attendre ? Retrouvez les réponses à toutes ces questions dans cet article.

 

Comment travailler en freelance ?

Quand on annonce travailler en freelance, on pense le plus souvent au statut d’auto-entrepreneur. Favorisé pour ses avantages comme sa comptabilité simplifiée, il est le plus simple à mettre en place pour démarrer une entreprise et commencer à travailler en freelance. On retrouve néanmoins d’autres statuts qui permettent également de lancer une carrière en freelance. Il s’agit d’entreprises individuelles ou entreprises unipersonnelles. Parmi elles, on trouve :

  • Les EI – Entreprises Individuelles
  • Les EIRL – Entreprises Individuelles à Responsabilité Limitée
  • Les Auto-entrepreneurs
  • Les EURL – Entreprises Unipersonnelles à Responsabilité Limitée
  • Les SASU – Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle

Pour devenir freelance, il est également possible de procéder à un portage salarial. Il s’agit d’avoir un statut de salarié établi par une société de portage salarial et d’effectuer des missions au titre de consultant.

Travailler en freelance ne veut pas nécessairement dire travailler seul, il est possible de s’associer à un autre travailleur indépendant. On parle alors de Société Anonyme à Responsabilité Limitée (SARL). Cette dernière permet à deux associés de travailler en freelance pour une même société.

Dans tous les cas, travailler en freelance nécessite d’obtenir un numéro SIRET. Ce dernier est attribué au freelance au moment de la création de sa société. Il permet entre autre, d’être reconnu par les services fiscaux et les services sociaux et il est indispensable pour pouvoir éditer des factures.

 

Qui peut travailler en freelance en tant qu’auto-entrepreneur ?

De plus en plus en vogue au cours des dernières années, le fait de travailler en freelance semble être un avantage sur le marché du travail. Il s’agit en effet d’un statut qui est ouvert à de nombreuses professions. Ces dernières peuvent permettre de :

  • travailler en freelance de façon libérale
  • travailler en freelance de façon commerciale
  • travailler en freelance de façon artisanale

Travailler en freelance de façon libérale

Travailler en freelance avec une profession libérale nécessite de cotiser auprès de l’URSSAF.

Les professions libérales peuvent être de nature réglementées ou non réglementées. Elles concernent des activités intellectuelles, techniques ou de soins qui peuvent être encadrées par une certaine déontologie professionnelle.

Les professions libérales réglementées comptent parmi elles les avocats, médecins ou experts-comptables, entre autres. Travailler en freelance avec ces professions libérales nécessite de respecter des règles de déontologies précises.

Les professions libérales non réglementées concernent les activités qui ne sont ni commerciales, ni artisanales. On retrouve parmi elles les pigistes, consultants informatiques, artistes et autres. Ces activités ne sont pas contrôlées et ne nécessite pas de code déontologique pour travailler en freelance.

Travailler en freelance de façon commerciale

Le travail en freelance de façon commerciale est adapté à la vente de biens ou services. Néanmoins, il est déconseillé pour le travail en boutique, n’offrant pas de déduction de charges ou de frais fixes sous le statut d’auto-entrepreneur.

Pour travailler en freelance de façon commerciale, il est nécessaire de dépendre de la Chambre de Commerce et de l’Industrie (CCI). Dans certains cas, il est possible d’être rattaché à la Greffe du Tribunal de Commerce si travailler en freelance se fait sous la profession d’agent commercial. La couverture sociale est effectuée par le RSI.

Travailler en freelance de façon artisanale

Les professions artisanales qui décident de travailler en freelance avec le statut d’auto-entrepreneur dépendent de la CMA – Chambre de Métiers et de l’Artisanat. Elles appartiennent au régime des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC) et peuvent également être considérées comme de la vente de marchandises si le fait de travailler en freelance dans le secteur artisanal implique la vente ou fabrication de produits.

Il est indispensable, en tant qu’artisan qui désire travailler en freelance, de s’inscrire au Répertoire des Métiers. De même, il est nécessaire de valider un Stage de Préparation à l’Installation.

Les professions qui permettent de travailler en freelance en tant qu’artisan sont regroupées en quatre grandes catégories principales :

  • les métiers de l’alimentation
  • les métiers du bâtiment
  • les métiers de fabrication
  • les métiers de service

 

Quels sont les avantages et inconvénients de travailler en freelance ?

Travailler en freelance, un synonyme de liberté

  • Choix des horaires et lieux de travail
  • Négociation de ses propres tarifs
  • Flexibilité du travail
  • Comptabilité simplifiée
  • Gestion de projets

Travailler en freelance permet de gagner en avantage, parmi eux on retrouve principalement l’autonomie et l’indépendance. En effet, travailler en freelance demande une grande organisation et permet de gérer soi-même sa petite entreprise.

En choisissant de travailler en freelance, il est possible de définir ses propres tarifs ainsi que ses horaires de travail. Travailler en freelance implique de gérer une mission du début à la fin. Prospection, réalisation, mise en œuvre de ses compétences, gestion de client et l’enregistrement comptable de la prestation de service. Travailler en freelance offre une grande liberté.

Travailler en freelance, des inconvénients à garder en tête

Néanmoins, si travailler en freelance semble être un choix plein d’avantages, il convient de ne pas oublier les contraintes qui en découlent.

  • Absence de cadre de travail
  • Absence de garantie de chiffre d’affaires
  • Nécessité d’auto-gestion

En effet, le fait de travailler en freelance contraint à s’exposer à des risques réguliers. Parmi eux : la non-sécurité de l’emploi, l’absence de garantie de trouver des clients fréquents, l’absence de durée légale de travail, la nécessité d’être capable de gérer son temps pour respecter ses propres limites.

Le fait de travailler en freelance peut sembler intéressant, néanmoins, il faut garder à l’esprit que comme tout travailleur indépendant, le choix de travailler en freelance ne doit pas être pris à la légère. Les conditions d’exercices ne sont pas toujours faciles et doivent être mûrement réfléchies pour éviter des déconvenues au terme de mois passés à travailler en freelance sans gagner le chiffre d’affaires escompté.

A propos de LegalPlace

LegalPlace propose une bibliothèque de documents juridiques (contrats et lettres) personnalisables, qui s’adaptent à la situation du client, en immobilier, social, corporate etc.

Créez votre contrat de travailCréez votre contrat de travail