Skip to content

Photographe freelance : définition, salaire, missions

Photographe freelance : définition, salaire, missions

Devenir photographe freelance permet d’exercer le métier en tant que travailleur indépendant. L’entrepreneur peut se lancer en :

 

Photographe freelance : définition

Un photographe freelance c’est quoi ? C’est un statut de travailleur indépendant ou le freelance exerce le métier de la photographie. Il se positionne comme un spécialiste de l’image. L’entrepreneur (une personne physique) travaille de manière autonome pour son propre compte. Il est à la fois le gérant et l’unique employé de sa structure.

 

Les missions du photographe freelance

Les missions du photographe freelance tournent autour de la réalisation de prises de vue pour le compte d’un client. Il s’occupe également de la gestion d’entreprise, en tant que travailleur indépendant.

Les missions du photographe indépendant en tant qu’artisan

Les fonctions du photographe freelance dépendent de sa spécialité : photographe de mariage, photographe d’art, photographe freelance culinaire, photographe de presse, photographe-auteur. De manière générale, la réalisation de prises de vue se fait en quelques étapes :

  • Repérer le sujet à prendre en vue ;
  • Préparer la prise de vue en réglant le cadre, l’éclairage, la position… ;
  • Prendre les photos ;
  • Tirer les photos ;
  • Faire des retouches sur les photos ;
  • Imprimer les photos ou les livrer au format numérique.

Les missions du photographe indépendant en tant qu’entrepreneur

En tant que travailleur indépendant, le photographe travaillant sous le statut freelance doit également démarcher ses clients et assurer la communication. Il est aussi amené à tenir sa propre comptabilité et à rédiger un contrat de photographe freelance. Il doit s’occuper de sa déclaration de chiffre d’affaires, sauf s’il confie la tâche à un spécialiste. En résumé, le photographe indépendant s’assure du fonctionnement et du développement de son entreprise ou de sa micro-entreprise.

 

Quelles sont les qualités du photographe indépendant ?

Le photographe indépendant doit justifier de plusieurs qualités dans différents domaines pour réussir dans son métier. Il doit s’affirmer en tant qu’artiste, professionnel et entrepreneur autonome.

Les qualités du photographe en tant qu’artiste

En tant qu’artiste, les principales qualités du photographe indépendant sont la passion et la créativité. Pour se démarquer de ses concurrents, il doit s’affirmer et avoir sa propre signature. Un artiste doit aussi avoir une bonne intuition pour trouver les meilleures prises de vues.

Les qualités du photographe en tant que professionnel

En tant que professionnel dans le domaine de la photographie, un photographe freelance se doit de maîtriser les techniques photographiques et l’utilisation des applications pour les retouches de photos sur un ordinateur. La curiosité fait aussi partie des qualités du photographe. Pour perdurer dans son métier, il a tout intérêt à s’informer sur les dernières tendances et innovations dans son secteur.

Les qualités du photographe en tant qu’entrepreneur autonome

En tant qu’entrepreneur autonome, le photographe indépendant doit disposer des compétences nécessaires pour lancer et développer son affaire. Pour travailler en freelance, il lui faut avoir quelques qualités supplémentaires, comme :

  • Avoir un sens de la communication pour assurer un bon relationnel avec ses clients ;
  • Avoir des notions en marketing pour se faire connaître rapidement et trouver des clients ;
  • Être un bon négociateur ;
  • Être un bon commercial pour vendre ses clichés ;
  • Avoir des notions en comptabilité.

 

Quel salaire pour le photographe freelance ?

Le salaire du photographe freelance varie en fonction de nombreux facteurs, notamment sa spécialité, sa zone géographique et son niveau d’expertise. Sa rémunération dépend du nombre et du type de contrats qu’il a pu conclure. S’il est reconnu dans le domaine, il peut également percevoir des droits d’auteur et de publicité. En principe, le photographe freelance propose un tarif forfaitaire ou demande d’être payé par photo.

En résumé, il est difficile de chiffrer exactement la rémunération du photographe indépendant, même s’il est estimé qu’un photographe salarié gagne en moyenne 1700 € brut environ par mois.

 

Comment devenir photographe freelance ?

Pour devenir photographe freelance, il faut avant tout avoir du talent et de la passion pour la photographie. Il est aussi nécessaire de maîtriser les différentes techniques afin de réaliser les prises de vues dans les règles de l’art. Pour cela, il est important de suivre une formation en photographie.

Quelle formation suivre pour devenir photographe indépendant ?

Aucune formation n’est exigée pour devenir photographe indépendant. Toutefois, pour se faire une place dans le domaine, il est préférable d’avoir les diplômes en photographie. De nombreuses écoles de photographie proposent des formations permettant d’obtenir un :

  • Bac Pro en photographie (formation de 3 ans après la classe de 3e) ;
  • BTS Photographie (accessible après un Bac général);
  • Master Pro Arts spécialité Photographie à l’université ;
  • MST Photographie et multimédias.

En plus du diplôme, une expérience dans le métier de photographe est aussi appréciée.

Quelles formalités pour devenir photographe freelance ?

Les formalités à réaliser pour devenir freelance et exercer le métier du photographe dépendent de la structure choisie pour l’exercice de l’activité : micro-entrepreneur ou entreprise individuelle. En tant qu’auto-entrepreneur artiste, le photographe peut bénéficier de certains avantages spécifiques aux auto-entrepreneurs.

Le régime de la micro-entreprise est le plus intéressant pour débuter en tant que photographe freelance et tester la viabilité de son projet. Pour s’installer en tant que photographe freelance sous le statut d’auto-entrepreneur, il suffit de :

  • Déclarer l’activité ;
  • S’enregistrer auprès du Registre du Commerce et des Sociétés.

Ces démarches s’effectuent en ligne. Elles sont essentielles en vue de la facturation des clients.

Cependant, l’entrepreneur peut tout aussi bien choisir de créer une entreprise individuelle pour se lancer en tant que photographe freelance. Pour ce faire, il faut effectuer les démarches et les formalités relatives à la constitution d’une société individuelle comme une EURL ou une SASU :

  • Rédaction de statuts de l’entreprise ;
  • Constitution du capital de la société ;
  • Publication d’une annonce légale ;
  • Constitution du dossier de création d’entreprise ;
  • Transmission du dossier au CFE compétent.

La création d’une entreprise à responsabilité limitée comme une EURL ou une SASU constitue une alternative intéressante quand la viabilité du projet est assurée.

Devenir photographe freelance : les conseils

Avant de se lancer dans le métier de photographe indépendant, il est conseillé de réaliser ces quelques étapes :

  • Faire une étude du marché de la photographie professionnelle ;
  • Établir un business plan ;
  • Disposer de tous les matériels, équipements et logiciels nécessaires pour la prise de vue et le traitement d’images ;
  • Définir sa spécialité et son domaine d’activité ;
  • Préparer un livre d’images à présenter aux clients ;
  • Choisir un nom commercial ;
  • Trouver un lieu d’implantation ;
  • Choisir son statut : auteur-photographe, artisan, auto-entrepreneur ou entrepreneur individuel ;
  • Effectuer les formalités nécessaires pour s’installer en tant que photographe ;
  • Se faire connaître en affirmant sa position sur les réseaux sociaux et en créant un site web ;
  • Prospecter pour trouver des clients.
  • Avoir des conditions générales de ventes pour photographe

 

Où trouver son photographe freelance ?

Trouver un photographe freelance n’est pas difficile. Il suffit d’effectuer des recherches sur :

  • Les moteurs de recherche en tapant des requêtes précises comme « photographe freelance à Paris » ou « photographe freelance Lille » ;
  • Les plateformes de photographes freelances sur Internet ;
  • Les réseaux des photographes.

La manière la plus simple est de demander à des connaissances qui ont déjà engagé un photographe freelance pour leur mariage ou un autre évènement.

 

Comment choisir son photographe freelance ?

Il est possible de trouver un photographe freelance en quelques clics. Toutefois, pour bénéficier d’un service de qualité, il faut bien choisir son professionnel de la photographie. Pour ce faire, il est conseillé de vérifier quelques points :

  • La réputation du photographe freelance dans son milieu et auprès de ses anciens clients ;
  • Les diplômes du photographe et son expérience dans le métier ;
  • Le savoir-faire du photographe en demandant à voir ses réalisations ;
  • L’étendue de la prestation qu’il propose : horaires de travail, nombre de clichés fournis ;
  • Le tarif appliqué pour la prestation.

Avant d’engager un photographe en particulier, il est conseillé de bien comparer les offres.

 

Photographe indépendant : prestations et tarifs moyens

Les prestations d’un photographe indépendant sont nombreuses et diversifiées. Le tarif appliqué dépend du travail effectué, du nombre de clichés ou du volume horaire.

Les prestations du photographe indépendant

Les prestations assurées par le photographe freelance dépendent de son statut. En principe, il peut s’installer en tant que :

  • Photographe-auteur : c’est un artiste qui réalise des photos uniques pour une agence, un exposé ou une entreprise. Sa rémunération se fait en droits d’auteur. Il ne peut pas se lancer en tant qu’auto-entrepreneur, mais doit se déclarer auprès de l’URSSAF. L’enregistrement à l’Agessa est aussi nécessaire pour bénéficier d’une couverture sociale ;
  • Photographe-illustrateur : c’est un artisan qui réalise des photos « sociales ». Il travaille souvent lors des évènements comme un mariage, un baptême, un anniversaire, des fiançailles, une soirée d’entreprise… Il peut aussi vendre ses réalisations sous forme de posters, d’affiches, de cartes postales… Pour s’installer en tant que photographe-illustrateur, il faut être immatriculé au Registre des métiers. Le choix de la structure juridique dépend du projet de l’entrepreneur : auto-entrepreneur, EURL, SASU…

Le tarif du photographe indépendant

Le tarif d’un photographe indépendant varie en fonction de plusieurs paramètres. La tarification peut se faire à l’heure, à la prestation comme le traducteur freelance ou au nombre de clichés.

Le tarif du photographe freelance dépend de plusieurs critères :

  • Son statut : s’il travaille sous le régime auto-entrepreneur, il n’est pas redevable à la TVA, ce qui peut réduire son tarif ;
  • Le matériel utilisé : si le photographe utilise un équipement professionnel complet et dernier cri, son tarif sera plus élevé ;
  • L’utilisation ou non d’un studio ;
  • L’expérience du photographe : le tarif appliqué par un photographe débutant est souvent moins élevé que le tarif d’un photographe expérimenté ;
  • Les frais de déplacement.

Le tarif du photographe freelance s’avère également défini selon le type de prestation qu’il propose :

  • Pour une séance photo de 2h30, il faut compter 250 € en moyenne ;
  • Pour une séance de photo pendant la grossesse, le tarif varie entre 200 à 400 € en moyenne ;
  • Pour les photos supplémentaires après la durée de séance, il faut compter 5 à 20 € de plus pour chaque cliché ;
  • Pour du photo-reportage lors d’un baptême, le tarif oscille entre 300 à 450 € environ pour 2 heures de séance ;
  • Pour bénéficier des services d’un photographe de mariage, il faut prévoir dans les alentours de 1500 à 2000 € en moyenne pour une journée.

Pour avoir une idée plus précise du budget à prévoir pour une séance photo ou un photo-reportage, il est conseillé de demander un devis.

 

Modèle de contrat de photographe freelance

Afin d’obtenir de premiers éléments pour rédiger un contrat de photographe freelance, nous vous en proposons un modèle en ligne gratuit. Modifiez-le à votre guise selon vos besoins et votre situation.

Contrat de photographe freelance – Modèle Word gratuit

Dernière mise à jour le

Samuel est co-fondateur de LegalPlace et responsable du contenu éditorial. L'ambition est de rendre accessible le savoir-faire juridique au plus grand nombre grâce à un contenu simple et de qualité. Samuel est diplômé de Supelec et de HEC Paris

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de