Skip to content

Comment s’installer en auto-entrepreneur massage bien être

Comment s’installer en auto-entrepreneur massage bien être

Le marché du massage bien-être ne cesse de se développer. Cette activité peut être exercée en tant qu’auto-entrepreneur sans diplôme. S’installer en tant qu’auto-entrepreneur masseur bien-être est aisé. Outre les démarches nécessaire à la création de l’entreprise, dont le choix du statut, la domiciliation de l’auto-entreprise, etc. Il s’agit d’une forme juridique comportant de nombreux avantages pour l’auto-entrepreneur. Toutefois, il est important de connaître toutes les ficelles du métier pour pouvoir en vivre. La réglementation, les conditions d’accès, les missions, le salaire de l’auto-entrepreneur et les étapes pour devenir un praticien en massage bien-être sont autant de points dont il faut tenir compte pour réussir dans ce secteur d’activité.

Qu’est-ce que le massage bien-être ?

Masseur bien-être est une profession libérale compatible avec le statut d’auto-entrepreneur au même titre que l’auto-entrepreneur psychologue, l’auto-entrepreneur paysagiste et l’auto-entrepreneur formateur. Bien qu’il se distingue des médecins et autres thérapeutes, sa pratique nécessite également de l’expertise et des connaissances approfondies du corps humain.

Définition de l’activité

Le massage bien-être fait partie des activités s’inscrivant dans le service à la personne. Il s’agit de toucher pour favoriser la relaxation et la détente sur le plan physique, mais également sur le plan émotionnel. Il est ainsi dédié aux personnes désireuses de se revigorer et de soulager naturellement leur stress. Il existe plusieurs techniques de massage bien-être, leur utilisation variant selon les besoins et le résultat souhaité.

Les types de massage bien-être les plus répandus sont :

  • le massage japonais ;
  • le massage californien ;
  • le massage japonais (shiatsu) ;
  • le massage traditionnel chinois ;
  • le massage thaïlandais.

Les méthodes ayurvédiques, la réflexologie plantaire et le massage aux pierres chaudes font également partie des techniques de massage bien-être les plus prisées.

Le marché du bien-être en France

Face aux exigences des critères de beauté et du bien-être imposés par les tendances actuelles, ce marché ne cesse de croître en France. En effet, de plus en plus de ménages ont recours à des prestations de détente et de relaxation, dont le massage bien-être, au moins une fois par mois.

En ce qui concerne les chiffres, 1 Français sur 5 fréquente régulièrement les instituts et salons de massage tandis qu’1 sur 2 apprécierait de se faire masser, mais ne franchit pas le pas. Près de la moitié de cette population sont des femmes.

Les masseurs se partagent le marché avec les esthéticiennes et les kinésithérapeutes qui proposent également des services axés sur le bien-être. La France compte aujourd’hui une vingtaine de milliers d’établissements de massage. Le secteur du massage bien-être est largement féminin. En effet, la majorité (plus de 98 %) des travailleurs sont des femmes.

Tableau récapitulatif des endroits préférés des Français pour se faire masser

EndroitPourcentage
Spa35 %
Cabinet de kinésithérapie34 %
Cabinet d’ostéopathie13 %
Institut d’esthétique10 %
Salon de massage10 %
Cabinet médical2 %
Centre de remise en forme5 %

Réglementation en vigueur sur le massage bien-être

L’exercice de la profession de masseur bien-être est libre en France. Depuis la modification de l’article L4321-8 du Code de Santé Publique par l’ordonnance n°2008-507 du 30 mai 2008, l’usage du terme « masseur » n’est plus réservé exclusivement aux personnes diplômées d’État portant le titre de masseur-kinésithérapeute. De ce fait, les prestations axées sur le bien-être telles que le massage ont le droit de coexister avec la kinésithérapie à condition d’être précises sur la finalité du massage. Un masseur bien-être ne doit pas faire allusion à une possibilité de guérison et tout autre terme se rapportant à une pratique médicale.

Peut-on exercer le massage bien-être sans diplôme ?

Jusqu’à présent, il n’existe pas de diplôme d’État permettant de devenir masseur bien-être. Le masseur bien-être auto-entrepreneur peut, de ce fait, exercer sans diplôme. En revanche, le métier est régi par deux fédérations :

  • la FFMBE (Fédération française de massage bien-être) ;
  • et la FFMTR (Fédération française des massages traditionnels de relaxation).

Ces fédérations travaillent en collaboration et ont pour but commun d’offrir un meilleur encadrement professionnel de la profession de masseur bien-être. En outre, elles ont été mises en place afin d’attester de la qualité des prestations effectuées par leurs membres. Les fédérations ont également pour mission de répertorier les formations permettant de crédibiliser les compétences d’un masseur bien-être.

Conditions d’accès au métier de masseur bien-être

Bien que le métier de masseur bien-être ne nécessite pas de diplôme, le travailleur se doit de faire preuve de sérieux afin de rassurer ses clients potentiels. Ainsi, pour être crédible, un masseur bien-être doit suivre au moins 500 heures de formation dans un des nombreux centres de formation ou écoles de massage bien-être recensés en France. Comme tout autre professionnel, il doit justifier de connaissances, de références et d’expériences éprouvées.

Quelles sont les qualités requises pour être masseur bien-être auto-entrepreneur ?

La meilleure publicité pour un masseur bien-être auto-entrepreneur est le bouche-à-oreille. Pour être reconnu comme tel, un bon masseur doit posséder les qualités suivantes :

  • sensible ;
  • doux ;
  • à l’écoute ;
  • patient ;
  • discret ;
  • rigoureux ;
  • précis ;
  • et empathique.

En outre, un masseur bien-être doit avoir confiance en lui et être en mesure de mettre son client en confiance. Étant donné que le bien-être au niveau émotionnel figure parmi les finalités du massage, ce professionnel doit avoir une bonne approche holistique et spirituelle. Évidemment, il doit avoir une parfaite connaissance du corps.

Quelles missions pour l’auto entrepreneur massage bien être ?

La première mission d’un masseur bien-être est de conseiller à son client le type de massage le plus adapté à ses besoins. Après cette étape, il procède au massage dont la durée est d’environ une heure en moyenne. Avec ses mains, il réalise divers mouvements et pressions sur le corps de son client. Selon les résultats escomptés, le massage peut être centré sur le visage, le dos, les mains ou les pieds.

À travers ses prestations, le masseur bien-être aide son client à :

  • se sentir mieux dans sa peau ;
  • se détendre et se relaxer ;
  • réduire son stress ;
  • lutter contre l’anxiété ;
  • améliorer son équilibre émotionnel et physique.

Quel est le salaire moyen d’un masseur bien-être indépendant ?

Le salaire d’un praticien en massage bien-être varie selon son expérience, ses compétences, sa notoriété et le lieu où il exerce son métier. En général, un masseur bien-être indépendant débutant gagne entre 1 200 et 1 600 euros environ.

Combien coûte un massage ?

Le prix d’un massage bien-être en salon peut aller de 40 à 150 euros la séance. Toutefois, le praticien bien-être, bien qu’il soit indépendant, ne touchera pas la totalité de ce montant. En effet, il doit cotiser auprès de différents organismes sociaux tels que la sécurité sociale, la caisse d’allocations retraite et autres du fait de son statut d’auto-entrepreneur.

Comment devenir auto-entrepreneur masseur bien-être ?

Devenir auto-entrepreneur masseur bien-être consiste à créer une entreprise individuelle. De nature libérale, cette activité est reconnue par les Unions de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d’allocations familiales ou URSSAF sous l’appellation “thérapeute en drainage lymphatique”. Le massage bien-être est également reconnu en tant que “technique manuelle de bien-être et de lâcher-prise”.

Le masseur bien-être indépendant doit passer par plusieurs étapes pour s’installer.

Se former aux techniques de massage bien-être

Certes libérale, la profession de masseur bien-être nécessite toutefois de suivre des formations spécifiques pour acquérir les diverses techniques de massage. Il convient de choisir une école sérieuse. Il en va de la crédibilité du masseur. Pour cela, il est préférable de choisir une école reconnue par les fédérations françaises du massage bien-être (FFMBE et FFMTR).

Effectuer une étude de marché

Il s’agit d’une des étapes-clés de la création d’un projet. Il s’agit également d’un passage obligé pour obtenir un financement pour la création de la micro-entreprise.

Réaliser une étude économique

Il s’agit là d’effectuer un plan d’affaires et un plan financier visant à étudier la viabilité, la rentabilité et la pertinence du projet. Cette étape est également essentielle pour la recherche de financements ou d’aide pour l’auto-entrepreneur. Les institutions de financement s’appuient en effet sur cette étude pour débloquer les fonds nécessaires à la création de l’entreprise.

Choisir un local

Le choix du local tient un rôle décisif dans le succès du salon massage bien-être. L’auto-entrepreneur doit ainsi tenir compte de plusieurs critères pour choisir le local idéal pour exercer son activité :

  • l’emplacement ;
  • le prix du loyer ;
  • les termes du contrat (durée, sous-location, frais, etc.) ;
  • les améliorations locatives ;
  • les réparations ;
  • les autres détails tels que l’isolation, l’insonorisation, l’entretien, la concurrence…

Il est également d’exercer à son domicile.

Choisir son statut juridique et s’enregistrer auprès de l’URSSAF

Le métier de masseur bien-être est compatible avec de nombreux statuts juridiques.

La micro-entreprise (anciennement appelée auto-entrepreneur) est le statut par excellence pour débuter. L’auto-entrepreneur bénéficie de formalités très simplifiées et de coût de création très avantageux. L’ensemble des démarches peut s’effectuer en ligne sur autoentrepreneur.urssaf.fr.

À part le statut de micro-entrepreneur, le masseur peut également accéder à d’autres options.

L’EI, l’Entreprise individuelle en nom propre : ce statut est adapté pour lancer son entreprise seul. Toutefois, les modalités de paiement des cotisations sociales (calculées sur la base d’un pourcentage des bénéfices) peuvent constituer un frein.

L’EURL, l’Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ou SARL à associé unique est adaptée pour un masseur bien-être désireux d’élargir ses activités plus tard. Le calcul des charges sociales du gérant est basé sur sa rémunération qu’il détermine lui-même.

La SASU, Société par actions simplifiée unipersonnelle : il s’agit du statut idéal pour éviter la SSI (Sécurité sociale pour les indépendants). En effet, le président de la SASU est sous le régime d’assimilé-salarié et profite des avantages qu’il comporte.

Se faire connaître et trouver des clients

Peu importe comment et où le masseur bien-être souhaite exercer son métier, cette étape est très importante. Le meilleur moyen de se faire connaître est actuellement de créer son propre site internet et d’exploiter les réseaux sociaux. Cette technique permet d’acquérir en peu de temps un nombre important de clients potentiels. Les réseaux de professionnels et les annuaires professionnels sont également d’excellents moyens pour lancer l’activité.

Masseur bien être auto-entrepreneur : 5 conseils pour vous aider à bien vous installer

Pour se faire une place dans le domaine du massage bien-être, il est important de savoir se démarquer. Voici quelques astuces pour y arriver :

  1. développer sa notoriété et sa crédibilité en s’appuyant sur les témoignages des clients ;
  2. se spécialiser sur une technique spécifique pour développer une image professionnelle ;
  3. avoir un bon relationnel ;
  4. inspirer confiance en soignant son image ;
  5. mettre en place des activités et prestations connexes telles que la vente de produits.

Pour en savoir plus sur les différentes professions libérales exerçables en tant qu’auto-entrepreneur :

Dernière mise à jour le

Samuel est co-fondateur de LegalPlace et responsable du contenu éditorial. L'ambition est de rendre accessible le savoir-faire juridique au plus grand nombre grâce à un contenu simple et de qualité. Samuel est diplômé de Supelec et de HEC Paris

3
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Elisa LobermannLegalPlace SASdidikiki45 Recent comment authors
  Subscribe  
newest oldest
Notify of
didikiki45
Guest
didikiki45

Bonjour, en temps qu’auto-entrepreneur en massage bien-être, je souhaite effectuer des formations de nouvelles techniques de massages. En m’a dit que je pouvais avoir des aides pour financer ces formations, auprès de quelle organise je peux prendre contacte pour avoir ces aides. Merci

LegalPlace SAS
Guest
LegalPlace SAS

Bonjour, Vous pouvez, en tant qu’auto-entrepreneur bénéficier d’aides pour le financement de votre formation professionnelle. Ce droit résulte du paiement de la contribution à la formation professionnelle (CFP) auquel est assujetti tout auto entrepreneur. Toutefois, pour bénéficier de cette aide, il est nécessaire, en plus d’apporter la preuve du paiement de la CFP, de justifier d’une année minimum d’activité, et d’un chiffre d’affaires non nul sur les 12 derniers mois. Une fois ces conditions remplies, la demande de remboursement totale ou partielle des frais de formation est à adresser à l’Association de Gestion du Financement de la Formation des Chefs… Read more »

Elisa
Editor
Elisa

Bonjour, En effet, pour développer leurs compétences, les auto-entrepreneurs peuvent solliciter un financement auprès du fonds d’assurance formation (FAF) auquel ils cotisent. Pour cela, ils doivent tout d’abord contacter le bon organisme (pour les activités commerciales : l’AGEFICE, pour les prestations de service ou professions libérales : le FIFPL et enfin pour les activités artisanales : le FAFCEA). Puis, il faudra considérer les critères de prise en charge qui varient chaque année et obtenir un dossier de prise en charge de formation. Enfin, il faudra constituer son dossier avec la liste des documents demandés (l’attestation URSSAF de versement de la… Read more »