Skip to content

Graphiste freelance : définition, salaire, missions

Graphiste freelance : définition, salaire, missions

Un graphiste freelance est un professionnel des arts graphiques. Selon son contrat de freelance, il conçoit différents visuels. Travailler en freelance le laisse exécuter le contrat de chez lui à n’importe quel moment et fixer librement ses tarifs. Pour devenir freelance dans le domaine du graphisme, il faut, soit :

  • Un BTS communication visuelle ;
  • Un BTS design d’espace ;
  • Une Licence professionnelle en communication visuelle ;
  • Un master en graphisme.

 

Graphiste freelance : définition

En France, plusieurs secteurs d’activités ont connu des modifications importantes avec l’avènement du statut de freelance (freelance marketing ou encore journaliste freelance par exemple). Au nombre de ces domaines figure le secteur du graphisme. De plus en plus de travailleurs optent pour ce statut et deviennent des graphistes en freelance, suivant les canevas définis par le Code du travail.

Graphiste freelance, c’est quoi ?

Un graphiste est un spécialiste des arts graphiques. Faisant preuve d’originalité et de créativité, il conçoit des affiches, des dessins, des illustrations, etc. pour la communication de ses clients. Il réalise ces prestations à son propre compte sous la commande de ses partenaires, en contrat de sous-traitance prestation de service ou contrat de sous-traitance de marché privé pour les agences de communication.

Où exerce le graphiste ?

Le graphiste peut travailler au sein d’une entreprise. Régulièrement, il conçoit des visuels pour que l’entreprise accroisse sa visibilité. Dans ce cas, il est sous un contrat de travail (CDI) ou contrat de travail (CDD) et entretient un lien d’employé – employeur avec le chef d’entreprise.

Le graphiste peut toutefois opter pour le statut de travailleur indépendant. Dès lors, il n’y a plus de relation employeur – employé, encore moins de contrat de travail. Il est préférable de parler de contrat de freelance, ou encore de contrat de mission. Le graphiste peut alors travailler en étant chez lui, ou encore dans un stand de co-working.

Rôle du graphiste

Le graphiste, qu’il ait un contrat de graphiste freelance ou un contrat de travail, est un professionnel de la communication visuelle. À ce titre, il traduit en image le message de son client ou de son employeur. Ce freelance crée, innove, conçoit des éléments graphiques : couleurs, design, formes, icônes, etc. pour communiquer sur un produit.

Cela dit, compte tenu des compétences du graphiste, il se voit souvent confondu avec l’infographe, qui est en contrat illustrateur freelance soit (l’illustrateur freelance) ou le webdesigner. Pourtant, des nuances existent entre ces métiers.

Graphiste, infographe, webdesigner : les différences ?

Ce sont les fonctions de chacun de ces professionnels qui permettent de les différencier.

L’infographe réalise des supports de communication offline : carte de visite, plaquette, affiche, flyer, rapport d’activité annuel, etc. À contrario, le graphiste digital auto-entrepreneur réalise des chartes graphiques web, designs d’interface pour les sites, newsletters, icônes, animations GIF, etc. Enfin, le graphiste 3D se charge de la conception d’images de synthèse : animation de décors, personnages et objets.

Tous ces professionnels de l’image ont le choix entre différents statuts. Mais beaucoup optent pour le statut de travailleur indépendant. Cela est dû aux avantages qui y sont liés.

Pourquoi être graphiste freelance ?

Les avantages du statut de freelance pour le graphiste sont nombreux. Premièrement, il n’a pas de contraintes horaires. Il peut travailler de nuit comme de jour en étant chez lui. Il peut le faire, même les jours fériés. Seule obligation : respecter les délais du client.

Deuxièmement, le graphiste freelance, contrairement au graphiste en entreprise, est moins stressé. Pas d’employeur, d’horaires de travail, de collègues. En plus, il n’est pas tenu de se déplacer sur un lieu de travail. Il réalise donc des économies.

 

Les qualités requises à l’exercice du métier de graphiste indépendant

En France, le métier de graphiste n’est pas réglementé. Il n’y a donc pas de textes légaux définissant les aptitudes que doit avoir le professionnel. Pour autant, le graphiste doit posséder certaines qualités pour exercer son métier.

Maîtrise de logiciels

Le matériel de travail du graphiste qui obtient des contrats de prestation de services, c’est l’ordinateur. Il doit donc maîtriser le maximum de logiciels propres à son métier : Photoshop, Illustrator, etc. Cela est capital, d’autant plus que le marché est concurrentiel.

Polyvalence

La polyvalence est de mise chez un graphiste, car de l’idée à la conception de l’image, il s’occupe (seul) de tout. Il s’assure d’abord de comprendre la demande du client. Ensuite, il la traduit en image en veillant au choix des formes, des proportions, des contours, des couleurs, des textes, etc. Et enfin, il concrétise l’image dans le format souhaité par le client.

Autres qualités requises

Hormis la polyvalence et la maîtrise des outils de travail, le graphiste freelance doit avoir du doigté artistique. Il doit savoir harmoniser les formes et les couleurs. En outre, il doit actualiser ses compétences. Cela suppose qu’il s’informe des nouveautés dans son domaine.

 

Quel salaire pour le graphiste freelance ?

Généralement, c’est par passion que les graphistes s’engagent dans le métier. Pour autant, ils ne doivent pas manquer de percevoir une rémunération pour leurs prestations.

Rémunération du graphiste freelance

Alors que le salaire du graphiste en entreprise est d’environ 1600 €, le salaire du graphiste freelance est variable. Il dépend de son client, du travail à exécuter et des compétences du professionnel. Par exemple, pour un graphiste qui conçoit un logo, son salaire peut être de 800, voire 3500 €. Mais pour une affiche, le salaire oscille entre 200 et 500 €.

Par ailleurs, le rythme d’exécution du contrat de prestation de services peut se voir pris en compte. À ce propos, que faut-il vérifier avant de conclure un tel contrat ?

Contrat de graphiste freelance : les points à vérifier

Quoique le travail du graphiste ne soit pas encadré par des dispositions légales, son contrat doit comporter certaines clauses. Il doit notamment évoquer les points suivants :

  • Cession des droits d’auteur: Le graphiste freelance réalise des visuels. Il en est donc l’auteur. Mais puisque cette œuvre intellectuelle sera intégrée au patrimoine de son client, le contrat de freelance doit mentionner la cession. Elle peut être gratuite ou onéreuse ;
  • Droit à l’image: Pour la conception des visuels, le graphiste peut utiliser des images existantes. Par exemple, il peut employer des images de personnalités célèbres ou non. Dans ce cas, il peut devoir obtenir l’autorisation de celles-ci. Et cela doit figurer dans le contrat de prestation de services ;
  • Licences d’exploitation de logiciels: Pour sa profession, le graphiste se sert de logiciels. En principe, ceux-ci doivent être à la pointe de la technologie. Cela peut constituer une dépense considérable, surtout pour l’obtention de la licence d’exploitation de ces outils. Les frais qui en découlent peuvent être prévus dans le contrat du graphiste.

 

Comment devenir graphiste freelance ?

Pour devenir graphiste freelance, il faut avoir une formation.

S’auto-former

Pour devenir freelance, un graphiste peut s’auto-former. Pour cela, de nombreux tutoriels existent sur Internet. Mais avec l’auto-formation, il peut être difficile de convaincre les clients. Certains préfèrent travailler avec les graphistes diplômés.

Recevoir une formation professionnelle

Pour devenir graphiste freelance, après l’obtention du Bac (L, S, ou ES), il est possible de suivre les formations suivantes :

  • BTS communication visuelle ;
  • BTS design d’espace ;
  • BTS design graphique ;
  • Licence professionnelle en communication visuelle ;
  • Bachelor en graphisme ;
  • Master en graphisme ;
  • DSSA en graphisme.

Qu’il soit détenteur d’un diplôme ou non, où peut-on trouver un graphiste en freelance ?

 

Où trouver son graphiste indépendant ?

Plusieurs possibilités s’offrent aux clients en quête de graphiste indépendant. Mais certaines présentent des limites.

Moteurs de recherche

Sur un moteur de recherche, Google par exemple, il est facile de trouver un graphiste à proximité. Concrètement, il est tout à fait possible d’y écrire dans la barre de recherche « Graphiste indépendant à Lyon ». C’est une méthode utile, surtout si l’on cherche un graphiste intra-muros.

Cependant, les moteurs de recherche n’affichent pas les graphistes indépendants les plus compétents, mais seulement ceux qui sont les plus référencés. En plus, il faudra prendre le temps de contacter chacun d’eux pour connaître leurs disponibilités.

Réseaux professionnels des graphistes indépendants

Sur les réseaux sociaux, il est possible d’obtenir des recommandations de graphistes freelances. L’avantage, c’est qu’on a la certitude de trouver un professionnel compétent. En effet, les graphistes recommandés sont ceux qui ont prouvé leur niveau de professionnalisme.

Les réseaux sociaux n’assurent pas de trouver un graphiste pas cher, d’autant plus que ceux qui sont recommandés sont compétents. En plus, il n’y a aucune garantie de la rapidité du professionnel. C’est donc une prise de risque pour le client.

Sites spécialisés

On peut recourir aux sites spécialisés, les communautés de graphistes. Entre autres, DeviantArt, Behance, Dribbble. L’avantage, c’est qu’on peut y avoir accès aux œuvres déjà réalisées par les graphistes, ce qui permet de se faire une idée de la créativité de chacun.

Le plus souvent, les communautés de graphistes sont simplement des galeries d’exposition en ligne. Il y est difficile d’avoir accès aux tarifs d’un graphiste freelance et à sa disponibilité. En plus, les demandes de contact sont d’abord traitées.

Places de marché

Les places de marché sont aussi des sites spécialisés, à la différence qu’elles recrutent déjà les graphistes. Ce faisant, le client a directement accès à des graphistes compétents, et surtout des graphistes freelances pas chers. En effet, nous pouvons y établir un comparatif des tarifs.

 

Comment choisir son graphiste freelance ?

Pour choisir son graphiste indépendant, un certain nombre de critères sont à prendre en compte.

Spécialité du graphiste

Les graphistes, pour la plupart, se spécialisent dans un secteur précis. Opter pour un spécialiste assure au client d’avoir un professionnel qualifié, à moins d’être à la recherche d’un graphiste polyvalent. D’où l’importance d’être précis dans son annonce de recherche.

Formation du graphiste

Comme nous l’avons vu, la majorité des clients préfèrent collaborer avec les graphistes qualifiés, ce qui implique de tenir compte de leur formation. Même si ce n’est que théorique, c’est une garantie du savoir-faire du titulaire.

L’originalité du graphiste

Puisque la prestation du graphiste en freelance repose sur son génie créatif, il importe de s’assurer d’en choisir un qui est original. Pour cela, il peut être utile de discuter avec le professionnel, puis d’obtenir sa proposition en rapport avec le projet.

L’expérience du graphiste

S’assurer de travailler avec un graphiste compétent est la meilleure garantie de voir son projet porté à bon port. Pour cela, il convient de consulter le portfolio du graphiste freelance. C’est un moyen de :

  • S’assurer de l’expertise du graphiste freelance ;
  • Connaître ses clients ;
  • Vérifier s’il a déjà travaillé sur des projets similaires.

Bien entendu, après avoir confié le projet au graphiste, il faudra le rémunérer. Quels sont les tarifs moyens ?

 

Graphiste freelance : prestation et tarifs moyens

En général, c’est en calculant son travail à la journée que le graphiste indépendant fixe sa facture de prestation de services. Voici une estimation des prix moyens :

  • Conception de logo : environ 400 €, pour un travail de 2 jours ;
  • Fabrication d’affiche : environ 60 € ;
  • Réalisation de dépliant : 90 € et plus ;
  • Création de cartes de visite : à partir de 160 €.

Pour collaborer avec un graphiste indépendant, comme avec tout autre professionnel d’ailleurs, il convient de conclure un contrat de freelance.

 

Modèle de contrat de graphiste freelance

Le contrat de prestation de services fixe les modalités d’exécution de la tâche confiée au professionnel. Il importe donc qu’il soit bien rédigé. Pour ce faire, nous vous proposons un modèle de contrat de graphiste freelance. Bien entendu, ce ne serait pas pertinent de le reprendre mot pour mot. Actualisez-le et faites-le correspondre à votre situation.

Contrat de graphiste freelance – Modèle Word gratuit

Samuel est co-fondateur de LegalPlace et responsable du contenu éditorial. L'ambition est de rendre accessible le savoir-faire juridique au plus grand nombre grâce à un contenu simple et de qualité. Samuel est diplômé de Supelec et de HEC Paris

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments