Skip to content

Devenir livreur Stuart

Dernière mise à jour le 12/10/2021

Beaucoup d’entrepreneurs envisagent de devenir livreur Stuart en parallèle d’études ou pour exercer une activité professionnelle en toute indépendance.

En effet, comme les coursiers UberEats ou Deliveroo, le livreur Stuart est un coursier indépendant qui détermine lui-même ses horaires de travail. A ce titre, il doit au préalable créer son entreprise afin de s’inscrire comme livreur partenaire indépendant.

Comment fonctionne Stuart ?

Stuart est une plateforme de livraison qui permet à des entreprises de secteurs d’activité divers de faire livrer leurs produits à leurs clients situés dans la même aire urbaine. Ceux-ci peuvent ainsi passer une commande sur le site internet de l’entreprise, qui confie par la suite à Stuart la livraison des colis.

De nombreux professionnels ont ainsi recours à ce service, incluant :

  • Fleuristes
  • Marques de prêt-à-porter
  • Restauration

Stuart met en avant l’efficacité de ses services, qui passe par des délais de livraison réduits grâce à la large flotte de coursiers qui prend en charge la commande auprès des commerçants pour l’acheminer jusqu’au lieu de livraison choisi.

Quels sont les prérequis pour devenir livreur Stuart ?

Avant d’entamer les démarches pour devenir coursier Stuart, l’entrepreneur doit vérifier qu’il respecte les prérequis pour exercer l’activité de coursier à vélo :

Les prerequis pour devenir livreur ou coursier

Bon à savoir : le coursier peut louer un vélo cargo Stuart auprès des partenaires de l’entreprise. Il aura ainsi l’opportunité d’optimiser la livraison des colis qu’il prend en charge, qui arriveront également à leur destinataire dans de meilleures conditions.

Comment devenir coursier Stuart ?

Le livreur Stuart assure les livraisons des colis en tant que coursier à vélo indépendant. A ce titre, l’inscription auprès de Stuart est subordonnée à la création préalable d’une entreprise. En effet, le coursier est tenu de transmettre un extrait Kbis à la plateforme avant de commencer à livrer.

La création d’une entreprise

L’entrepreneur qui souhaite devenir coursier Stuart doit créer sa propre entreprise pour exercer son activité de livreur, étant donné qu’il n’est pas salarié de la plateforme. Ce statut de travailleur indépendant lui permet de définir son propre emploi du temps, mais également de s’inscrire auprès de plusieurs plateformes.

Il est en effet possible d’être coursier Stuart et de devenir livreur UberEats ou Deliveroo. Il suffit simplement de gérer son temps efficacement afin de pouvoir effectuer correctement les livraisons lors des différents shifts auxquels le livreur s’inscrit.

A ce titre, il doit choisir le statut juridique le plus adapté à son activité. De manière générale, le coursier peut opter pour :

  • La création d’une entreprise individuelle : cette catégorie regroupe l’entreprise individuelle classique, l’Entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) ainsi que le statut particulier de la micro-entreprise. L’entrepreneur s’immatricule sous son propre nom, la création d’une entreprise individuelle n’entraînant pas la création d’une personnalité juridique distincte.
  • La création d’une société : le coursier peut constituer une société unipersonnelle (EURL, SASU) ou pluripersonnelle (SARL, SAS) s’il souhaite s’associer avec d’autres personnes. Les formalités de création sont complexes et génèrent certains coûts, mais garantissent la pérennité de l’entreprise. De même, les démarches auprès des banques pour souscrire un prêt ont généralement plus de chances de succès.
Bon à savoir : il n’existe pas de bon ou de mauvais statut juridique. Chaque forme juridique est plus ou moins adaptée à des objectifs différents ainsi qu’à la situation personnelle de l’entrepreneur. Ainsi, il est préférable pour le coursier qui souhaite simplement exercer son activité en parallèle de ses études d’opter pour le statut de la micro-entreprise. A l’inverse, la forme sociétaire est favorisée par l’entrepreneur qui ambitionne de développer son activité en vue de gérer à terme une flotte de livreurs.

Beaucoup de coursiers à vélo choisissent toutefois de devenir micro-entrepreneur. Il s’agit d’un type d’entreprise individuelle qui se caractérise par son régime fiscal et social simplifié (déclaration du chiffre d’affaires et paiement des impôts simplifiés, franchise en base de TVA, calcul des impôts en fonction des recettes et non du chiffre d’affaires…).

Il est toutefois nécessaire de respecter un seuil de chiffre d’affaires annuel fixé à 72 600€ pour les activités de prestation de services afin de continuer à bénéficier de ce statut. En cas de dépassement de ce seuil sur 2 années consécutives, l’entreprise bascule vers le régime de l’entreprise individuelle classique et perd le bénéfice du calcul simplifié des impôts et des cotisations sociales.

Quelle que soit la forme choisie, l’entrepreneur doit effectuer des démarches auprès du Centre de formalités des entreprises (CFE) compétent afin d’immatriculer son entreprise au Registre du commerce et des sociétés (RCS).

À noter : en confiant les formalités pour devenir livreur Stuart à LegalPlace, vous évitez de réaliser vous-mêmes les démarches administratives de création d’une entreprise, qui se révèlent souvent contraignantes. Il vous suffit de remplir un formulaire rapide en ligne et de nous transmettre quelques pièces justificatives. Nos formalistes se chargent par la suite du traitement de votre dossier, de façon à vous permettre de débuter votre activité sans délai.

Les pièces justificatives requises

Le livreur doit prendre soin de réunir un certain nombre d’éléments qui lui seront demandés au moment de son inscription auprès de Stuart :

  • Extrait Kbis ou relevé d’inscription au répertoire SIRENE
  • Photo du visage
  • Copie d’une pièce d’identité en cours de validité au sein de l’Union européenne
  • Relevé d’identité bancaire (RIB)

Les étapes d’inscription

Afin de démarrer une activité de coursier Stuart, il convient de suivre plusieurs étapes :

  1. S’inscrire en ligne sur le site de Stuart
  2. Regarder une vidéo rapide puis répondre à un QCM
  3. Prendre un rendez-vous auprès de Stuart visant à finaliser l’inscription et à récupérer le matériel proposé à un prix préférentiel

Une fois ces étapes réalisées, il convient de réserver ses shifts pour les deux semaines suivantes sur l’application Staffomatic pour commencer à livrer.

Quelles sont les conditions de rémunération du livreur Stuart ?

La rémunération du livreur Stuart tient compte de plusieurs variables :

  • Minimum garanti : en cas de livraison certains jours fériés ou en cas de pluie, lorsqu’un shift est réservé à l’avance, le coursier perçoit entre 9€ et 12€ de l’heure au minimum.
  • Rémunération nette : le montant de la rémunération varie selon la ville où s’effectue les livraisons. A titre d’exemple, à Paris, sans réserver de shift, la rémunération est comprise entre 4,50€ et 8,80€ selon la distance entre le point de retrait et le lieu de livraison. Un bonus de 1,15€ par kilomètre est versé si la distance est supérieure à 7 km, et un bonus de 1,88€ est versé par point de livraison supplémentaire pris en charge au cours d’une même course.
  • Pourboires : le livreur Stuart perçoit un pourboire versé à la discrétion du client.
  • Bonus intempérie : en cas de pluie ou de chutes de neige, le coursier perçoit 1,50€ par commande.
  • Versement de la rémunération : le versement s’effectue chaque semaine.
Bon à savoir : la plateforme fournit également au coursier 2 types d’assurance : l’Assurance Responsabilité Civile AXA et la Couverture sociale complémentaire Wigenio Santé

FAQ

Quelle application utiliser pour un coursier Stuart ?

Les coursiers Stuart gèrent leurs livraisons grâce à l’application Staffomatic.

Comment devenir coursier Just Eat ?

Afin de devenir coursier Just Eat, il convient au préalable de créer une entreprise afin de disposer d’un extrait Kbis, puis de s’inscrire sur le site de la plateforme.

Quelle est la rémunération d’un coursier Stuart ?

Le minimum garanti versé au coursier Stuart est compris entre 8 et 12€ de l’heure, mais augmente en fonction des pourboires versés par les clients et des bonus intempéries.

Devenir coursierDevenir coursier

Co-fondateur LegalPlace, Mehdi est diplômé du magistère DJCE et avocat. Il a exercé plus de 12 ans au sein de cabinets anglo-saxons et français en droit des sociétés, fusions-acquisition et capital investissement.

Dernière mise à jour le 12/10/2021

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Rédigé par

Co-fondateur LegalPlace, Mehdi est diplômé du magistère DJCE et avocat. Il a exercé plus de 12 ans au sein de cabinets anglo-saxons et français en droit des sociétés, fusions-acquisition et capital investissement.