Skip to content

Devenir maître-nageur auto-entrepreneur

Devenir maître-nageur auto-entrepreneur

En France, pour exercer un métier en indépendant, il est obligatoire de choisir un statut juridique adapté comme l’auto-entrepreneur. La création d’une micro-entreprise est accessible à toutes les tranches d’âge, à certaines professions et même à un étudiant. En outre, pour devenir auto-entrepreneur, il est indispensable de disposer d’une certaine compétence dans le domaine souhaité, notamment la natation. Le régime d’auto-entrepreneur présente de nombreux avantages aussi bien l’exonération de la TVA que de la fiscalité. L’allègement lors de la mise en place d’une micro-entreprise est également un atout indéniable.

Auto-entrepreneur : ce qu’il faut savoir avant se lancer dans le domaine sportif

Avant d’entamer la procédure d’immatriculation d’auto-entrepreneur au RCS, il convient de connaître les avantages, les inconvénients et les obligations de l’auto-entrepreneur dans le domaine du sport.

Les avantages du statut juridique d’auto-entrepreneur sportif

Comme l’artisan, l’électricien ou l’auto-entrepreneur en bâtiment, le métier de coach sportif, voire de maître-nageur, est assez réglementé. Néanmoins, ce régime présente bon nombre d’avantages.

En effet, une simple déclaration de l’activité suffit pour sa création, son régime fiscal est simplifié, particulièrement si le chiffre d’affaires est nul et sa comptabilité allégée grâce à la simple tenue d’un livre de recettes et d’un registre des achats.

Dans le domaine sportif, les auto-entrepreneurs sont catégorisés en trois branches :

  • Les encadrants: il s’agit des intervenants saisonniers pratiquant leur activité en qualité d’entraîneur professionnel ou devant des groupes. Cette catégorie regroupe les maîtres-nageurs, les moniteurs de ski ou les professeurs de tennis.
  • Les pratiquants: ils sont représentés par les sportifs professionnels comme les joueurs ou les pilotes. Ceux-ci s’enregistrent en tant qu’auto-entrepreneur et leurs performances sportives déterminent leur activité de micro-entreprise.
  • Les autres: il s’agit de professionnels pratiquant une activité relative au mouvement sportif comme les correspondants sportifs ou les animateurs.

Les inconvénients du statut juridique d’auto-entrepreneur sportif

Malgré les avantages proposés par le statut d’auto-entrepreneur sportif, ce régime présente néanmoins quelques inconvénients. À titre d’exemple, le patrimoine du maître-nageur ne bénéficie d’aucune protection efficace contre les risques engendrés par son activité. Il n’est pas non plus possible d’aspirer à une assurance chômage lors de la perte de l’activité.

En adoptant le statut d’auto-entrepreneur, le maître-nageur doit respecter un certain seuil pour son chiffre d’affaires annuel. Celui-ci est plafonné à 70 000 € hors taxe. Au-delà de ce plafond, il doit modifier son statut d’auto-entrepreneur en EIRL, en EURL ou en SASU.

Par ailleurs, pour exercer la profession d’éducateur sportif, soit de maître-nageur en tant qu’auto-entrepreneur, il est nécessaire de répondre aux conditions de diplômes encadrant les capacités d’exercice.

Le métier de maître-nageur

Le maître-nageur ou éducateur sportif spécialisé en activités de la natation est un professionnel qui se charge de la sécurité dans les lieux de baignade.

Les missions du maître-nageur

Le maître-nageur est en permanence au bord de l’eau. En effet, il exerce sa profession au bord de la mer, à la piscine, dans une zone balnéaire, en bordure d’un étang public ou dans les divers espaces de natation. Ce professionnel est également sauveteur.

Les missions du maître-nageur sont diverses. En plus de veiller à la sécurité des baigneurs, il s’assure également que le lieu de baignade est entièrement sécurisé. S’il s’agit d’un espace naturel, ce professionnel vérifie que l’espace dédié à la baignade est parfaitement délimité et qu’il présente toutes les conditions propices à une baignade sans danger.

Les paramètres à contrôler touchent entre autres la puissance des vagues, la température de l’eau, l’exposition aux rayons UV ou l’intensité du vent.

À la piscine, le maître-nageur inspecte les équipements, s’assurant qu’ils sont en bon état et que l’environnement aquatique respecte les normes sanitaires ainsi que les règles d’hygiène. En général, son travail est principalement axé sur l’observation.

En plus d’être observateur, le maître-nageur est également sauveteur. Il se charge d’aider et de secourir un baigneur en difficulté. Ce professionnel met en œuvre tous les moyens pour éviter les noyades et les éventuels accidents liés à la baignade.

Également professeur, le maître-nageur enseigne les techniques de natation aux enfants et aux adultes. Il peut donner des cours de natation dans une piscine municipale, dans un club de natation ou dans une école.

Il est également en mesure d’endosser le rôle d’entraîneur sportif dans un centre de remise en forme ou un établissement de bien-être. L’encadrement des apprentis nageurs ou des compétiteurs figure également parmi ses qualifications.

La réglementation

L’exercice du métier de maître-nageur sauveteur est soumis à des règlementations relatives à la sécurité. En effet, ce domaine d’activité est particulièrement sensible en raison des risques encourus. Ainsi, d’après la loi, les maîtres-nageurs sauveteurs, particulièrement ceux offrant des cours de natation, doivent obligatoirement souscrire une assurance responsabilité professionnelle.

Quel diplôme pour être maître-nageur indépendant ?

Pour une insertion rapide en tant que maître-nageur indépendant, le prétendant au poste doit commencer par un poste saisonnier, à temps partiel ou un CDD. Il peut acquérir plus d’expérience en optant pour des employeurs multiples ou une double compétence.

Ce professionnel peut commencer sa carrière dans le domaine de la fonction publique en se présentant au concours d’ETAPS (Éducateur territorial des activités physiques et sportives) de catégorie C. Les métiers d’éducateur sportif principal, de chef de bassin ou de chef d’établissement figurent parmi les perspectives d’évolution du maître-nageur.

Cependant, avant toute insertion professionnelle dans le domaine de la natation, il est nécessaire de détenir différents diplômes. Parmi eux se trouvent :

  • Le Brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique ou BNSSA d’auto-entrepreneur ou autre statut juridique accessible après la classe de 3e et renouvelable tous les cinq ans.
  • Le Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport ou BPJEPS en activité aquatique et natation accessible après le Bac.
  • Le Diplôme d’État de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport ou DEJEPS accessible avec un Bac+2.
  • La licence des Sciences et Techniques des activités physiques et sportives ou STAPS de niveau Bac+3.

Pour devenir surveillant de baignade dans les clubs de loisirs ou les établissements de vacances, le candidat doit posséder un brevet de surveillant des baignades.

Les compétences et les qualités requises pour devenir maître-nageur

Pour exceller en qualité de maître-nageur, il est nécessaire de disposer de certaines compétences. Le prétendant au poste doit être un bon nageur. Une grande résistance au stress et une excellente condition physique figurent également parmi les qualités requises pour devenir maître-nageur.

Ce professionnel doit également disposer d’une excellente vue, d’une bonne ouïe et de bonnes aptitudes physiques.

Le maître-nageur sauveteur doit avoir une parfaite maîtrise des gestes de premiers secours. Il doit également connaître l’environnement aquatique dans lequel il opère afin d’être prêt à intervenir en cas d’incident à tout moment. Pour être efficace en tant qu’éducateur, ce professionnel doit être patient, fin pédagogue et sociable.

Par ailleurs, le maître-nageur sauveteur doit disposer d’une bonne capacité d’analyse, peu importe la situation, ainsi qu’une réactivité hors pair, être consciencieux et savoir garder son sang-froid.

Les conditions d’accès au statut auto-entrepreneur

Créé en 2008 à la suite de la loi de modernisation de l’économie, le régime d’auto-entrepreneur est accessible à toute personne pratiquant une activité sous forme d’entreprise individuelle. Si certaines professions ne requièrent que de la motivation, d’autres nécessitent une autorisation, une déclaration ou la possession de diplômes spécifiques pour exercer en tant qu’auto-entrepreneur.

Il est également possible de cumuler plusieurs statuts comme celui d’auto-entrepreneur et salarié ou d’auto-entrepreneur et fonctionnaire.

Ainsi, pour devenir auto-entrepreneur, il convient :

  • D’être âgé de plus de 18 ans;
  • D’avoir entre 16 et 18 ans et d’être émancipé par décision du juge ;
  • D’être apte à choisir et à endosser des responsabilités ;
  • De n’être ni sous curatelle ni sous tutelle ;
  • De ne pas être condamné ou interdit de gestion ou d’exercice d’activité pour fautes pénales ou délits ;
  • D’avoir la nationalité française (prouvée par une carte d’identité ou un passeport valide) ;
  • D’être ressortissant d’un des 27 pays de l’UE ou d’un des 4 pays membres de l’espace économique européen ;
  • D’être ressortissant étranger hors Europe avec une carte de séjour temporaire commerçant, artisan ou auto-entrepreneur.

La micro-entreprise doit être domiciliée en France pour recevoir les courriers relatifs à son activité.

Comment devenir auto-entrepreneur maître-nageur ?

Pour devenir auto-entrepreneur maître-nageur, il est primordial de suivre chaque étape de la création d’une micro-entreprise.

Les étapes de création d’une micro-entreprise

Pour créer une micro-entreprise de maître-nageur, il est indispensable de :

  • Déclarer le début de l’activité;
  • Choisir la domiciliation de l’entreprise;
  • Suivre la formation adéquate le cas échéant ;
  • Souscrire une assurance professionnelle;
  • Respecter les obligations comptables.

Comment remplir sa déclaration auto-entrepreneur ?

La déclaration de début d’activité d’auto-entrepreneur consiste à communiquer certaines informations importantes concernant l’entreprise. Il s’agit de :

  • Son identité;
  • Son adresse de correspondance;
  • Son adresse professionnelle;
  • L’activité qu’elle exerce ;
  • Du régime fiscal adopté ;
  • Du régime social

L’entrepreneur doit également procéder à une déclaration mensuelle ou trimestrielle de son chiffre d’affaires, même si celle-ci est nulle. Ce rapport concerne les sommes totales hors taxe encaissées par l’auto-entrepreneur et peut être effectué sur le site ou l’application mobile de l’URSSAF.

Où trouver du travail pour un auto-entrepreneur maître-nageur ?

Les auto-entrepreneurs maître-nageur travaillent souvent pour le compte :

  • D’un club ;
  • D’une entreprise privée gérante d’une piscine ;
  • D’une association sportive ;
  • D’une collectivité territoriale ;
  • D’un centre de thalassothérapie ;
  • D’un camping ;
  • D’une municipalité ;
  • D’un parc aquatique ;
  • Etc.

Pour en savoir plus sur les différentes prestations de services exerçables en tant qu’auto-entrepreneur :

Dernière mise à jour le

Samuel est co-fondateur de LegalPlace et responsable du contenu éditorial. L'ambition est de rendre accessible le savoir-faire juridique au plus grand nombre grâce à un contenu simple et de qualité. Samuel est diplômé de Supelec et de HEC Paris

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Vincent Recent comment authors
  Subscribe  
newest oldest
Notify of
Vincent
Guest
Vincent

Bonjour, je suis à la recherche d’une information et vous pourriez peut-être m’aider.
Existe-t-il un législation obligeant un maître nageur fonctionnaire dans une piscine municipale à avoir l’autorisation de son employeur pour pouvoir passer en parallèle au statut d’auto-entrepreneur et enseigner la natation en dehors de son lieu de travail et de ses horaires de travail? Une amie est dans ce cas et son supérieur refuse qu’elle passe au statut d’auto-entrepreneur.
Merci d’avance!