Skip to content

Devenir homme toutes mains auto-entrepreneur

Devenir homme toutes mains auto-entrepreneur

Encore appelé « slasher », un homme toutes mains auto-entrepreneur est une personne qui possède le statut d’auto-entrepreneur et qui met au profit des particuliers ses compétences en exerçant différentes activités. L’acquisition de ce statut requiert une procédure qui, si elle est bien menée, aboutit à la création d’une micro-entreprise auprès du Centre des Formalités des Entreprises.

Dois-je posséder un diplôme pour devenir auto-entrepreneur bricolage ou homme toutes mains ?

Il y a un nombre considérable de particuliers pétris de compétences et qui désirent en profiter par l’installation d’une auto-entreprise ou d’une micro-entreprise, parfois même devenir auto-entrepreneur sans diplôme. Et ils peuvent s’interroger alors sur la nécessité d’un parchemin dans l’obtention du statut d’auto-entrepreneur ou homme toutes mains. À cet égard, deux cas se distinguent dans les modalités de déclaration :

  • Le bricolage stricto sensu : il s’agit du bricolage au sens propre, une activité relevant du registre des métiers, mais qui ne nécessite ni un diplôme ni de l’expérience. Se rangent dans cette catégorie les prestations occasionnelles et élémentaires qui n’exigent pas de compétence professionnelle particulière et peuvent s’exécuter en deux heures maximum. Le changement d’une ampoule, le ponçage d’un escalier, l’entretien d’un parquet, le débouchage d’une canalisation ou même la fixation d’une tringle en constituent quelques exemples ;
  • Les activités relatives au bâti, il est question de tout ce qui touche la structure des bâtiments, c’est-à-dire une activité essentiellement artisanale et par conséquent sous réglementation. Dans ce cas, l’acquisition du statut d’auto-entrepreneur ou homme toutes mains est assujetti à la possession de 3 ans d’expérience ou d’un diplôme. Les concernés peuvent être des plaquistes, des couvreurs, des électriciens, etc. Autrement dit, tout ce qui a trait à la construction, à l’entretien et à la réparation d’une bâtisse.

Cependant, quel que soit le cas, l’organisme qualifié pour les démarches constitue la Chambre des Métiers et de l’Artisanat.

Les activités considérées comme du petit bricolage

L’expression « activité de petit bricolage » désigne des prestations qui répondent à certaines caractéristiques. Tout d’abord, les services doivent être élémentaires et occasionnels. Ils ne doivent pas non plus faire appel à un savoir-faire professionnel particulier. Enfin, la durée de réalisation de la prestation de l’auto-entrepreneur ou homme toutes mains ne devra pas excéder les deux heures. Ainsi, toute activité se traduisant, par exemple, par la fixation d’une étagère, la pose des rideaux ou de lustre, l’installation d’équipements de sécurité comme des barres d’appui, des avertisseurs de fumées, le montage de petits meubles relève du cadre d’expertise d’un entrepreneur multiservice spécialisé dans le petit bricolage.

Pour éliminer toute ambiguïté, il convient de souligner que les tâches liées aux enlèvements de matériels comme le débarras de grenier ou de cave, les prestations liées aux déménagements, de même que les activités axées sur la construction, la réparation et l’entretien des bâtiments, ne peuvent apparaître sur la fiche de métier d’un homme toutes mains intéressé par le petit bricolage. Par ailleurs, un auto-entrepreneur ou homme toutes mains spécialisées en petit bricolage ne doit pas intervenir dans l’installation, la réparation et l’entretien des réseaux faisant usage de fluides au même titre que les équipements et matériels dédiées au chauffage, l’alimentation en gaz et aux installations électriques.

S’installer en auto-entrepreneur bricolage ou homme toutes mains : la procédure

Compte tenu de la réglementation, certaines dispositions doivent précéder la décision de devenir un auto entrepreneur multiservice.

Se préparer pour bien démarrer

Ces précautions permettent d’éliminer les éventuelles complications juridiques pouvant entraver le développement de l’activité. Pour ce faire, procédons cas par cas :

  • Le salarié : pour ce qui concerne les particuliers exerçant une activité salariée, ils doivent vérifier les clauses de leurs contrats de travail pour anticiper sur toutes stipulations interdisant le cumul de leur fonction avec le statut d’auto-entrepreneur ou homme toutes mains ;
  • Le fonctionnaire : en ce qui a trait aux agents de l’État, il lui incombe d’examiner le règlement du ministère pour lequel il travaille en vue de s’assurer qu’il ne comporte aucune restriction liée à l’exercice d’activité complémentaire ;
  • L’auto-entrepreneur : concernant ce dernier, il doit se prémunir contre la perte de ces clients actuels en vérifiant s’il pourra toujours leur fournir les mêmes prestations avec les tarifs du statut d’homme toutes mains.

À la suite de ces dispositions, vous pouvez effectuer la déclaration d’auto-entrepreneur à l’aide du formulaire P0 CMB. Le remplissage et la soumission se font entièrement en ligne et ne nécessitent que quelques minutes. Mais pour bien comprendre les différentes rubriques, on peut recourir à l’appui d’un professionnel du droit.

Procédure pour s’installer en tant qu’auto-entrepreneur ou homme toutes mains

Pour s’installer comme auto-entrepreneur multiservice, les étapes nécessaires se présentent comme-ci après :

  • Participation au forum d’information relatif aux « hommes à toutes mains » à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat ;
  • Stage préalable à l’installation (obligatoire pour l’immatriculation au Répertoire des Métiers) ;
  • Création de la société auprès du Centre de formalités des entreprises se trouvant à la chambre des Métiers.

Les statuts possibles pour un « homme toutes mains » multiservices

Comme depuis 2016, les régimes de la micro-entreprise et de l’auto-entrepreneur sont unifiés, vous avez le choix entre :

  • L’auto-entreprise ou la micro-entreprise, il s’agit d’un statut simple et plus convenable à l’auto entrepreneur ou homme toutes mains ;
  • L’EIRL, c’est-à-dire une entreprise individuelle à responsabilité limitée. Ce régime correspond à tout entrepreneur individuel qui désire restreindre sa responsabilité en se forgeant un patrimoine d’affectation, destiné à son activité, tout en ne constituant pas une société ;
  • L’EURL, c’est-à-dire une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée. Ce statut se réfère à une SARL, mais composée d’un seul associé. Elle est assujettie à toute la législation qui sous-tend une SARL excepté les aménagements liés à l’existence d’un unique associé ;
  • La SASU (société par action simplifiée unipersonnelle), ici, il s’agit d’une société commerciale ne comprenant qu’un seul associé.

Remarque : il est important, avant d’opter pour le statut d’auto-entrepreneur, de bien mesurer les différences entre ce statut et la SASU ou l’EURL pour faire le bon choix dès le départ.

Le code APE de l’auto entrepreneur ou homme toutes mains multiservices

La définition d’un homme toutes mains en fait un micro-entrepreneur cumulant plusieurs activités. C’est pourquoi les auto entrepreneurs multiservices ne disposent pas spécialement de code APE. En effet, il existe jusqu’à 732 codes APE associés à la nomenclature NAF. Il s’agit d’une succession de lettres et de chiffres instituée par l’INSEE et qui sert à identifier l’activité principale exercée par l’entrepreneur. Ainsi, pour en disposer, l’homme toutes mains doit faire d’une des activités de sa fiche de métier sa principale prestation. Cet état de fait accroît les points forts liés à ce statut et lui permet de jouir de tout avantage associé à l’auto entrepreneuriat, la différence étant alors fiscale. En effet, le régime fiscal d’un auto-entrepreneur ou homme toutes mains est fonction de l’activité fournissant le plus de chiffres d’affaires.

Pour en savoir plus sur les différents métiers artisanaux exerçables en tant qu’auto-entrepreneur :

Dernière mise à jour le

Samuel est co-fondateur de LegalPlace et responsable du contenu éditorial. L'ambition est de rendre accessible le savoir-faire juridique au plus grand nombre grâce à un contenu simple et de qualité. Samuel est diplômé de Supelec et de HEC Paris

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de