Skip to content

Comment devenir auto-entrepreneur multi-services

Comment devenir auto-entrepreneur multi-services

L’auto-entreprise ou micro-entreprise est un statut accessible au demandeur d’emploi, salarié, fonctionnaire, étudiant ou retraité et leur permet de créer une activité dont les revenus seront cumulables avec un salaire ou une pension retraite.  Le statut de micro-entreprise se caractérise par sa grande flexibilité, sa comptabilité allégée et son régime fiscal et social simplifié. Ainsi, l’auto-entrepreneur multi-services, ou slasher, est une personne qui dispose du statut d’une seule entreprise attachée à sa personne et exerce pourtant différentes activités au sein de ce statut.

Vous souhaitez devenir auto-entrepreneur multi-services ? Il est nécessaire d’accomplir certaines démarches.

Qu’est-ce qu’est un micro-entrepreneur multi-services ?

La création et le développement récent du statut d’auto-entrepreneur ont permis le développement des activités multi-services.

Définition

Un auto-entrepreneur multi-services, qu’on appelle aussi un slasher, est une personne qui cumule différentes activités au sein de la même entreprise. En effet, l’auto-entrepreneur multi-services tire de la souplesse du régime d’auto-entrepreneur la possibilité d’exercer différentes activités et, ainsi, d’augmenter ses revenus.

Il peut donc disposer d’un complément de revenus en plus de son activité classique, souvent salariée par ailleurs. Ce complément de revenus peut être particulièrement important en fonction du tarif horaire qui est pratiqué dans le domaine d’activité de l’entrepreneur.

À noter  : Il n’est possible d’obtenir qu’une seule immatriculation par micro-entreprise. Ainsi, l’auto-entrepreneur multi-services ne doit s’immatriculer qu’une seule fois et disposera d’un seul SIRET. Toutefois, il pourra, au moment de l’immatriculation, déclarer deux activités.

Quels sont les plafonds de chiffre d’affaires d’une micro-entreprise multi-services ?

Afin de bénéficier du régime de micro entreprise, il faut respecter des  seuils de chiffre d’affaires annuel. Faute de quoi, l’entreprise pourrait basculer vers le régime de l’entreprise individuelle.

Dans le cas d’une micro-entreprise multi-services, ces seuils ne sont pas doublés. Il faudra déterminer si les activités sont liées entre elles, ou non.

En cas d’activités liées

Par exemple un plombier qui vend un robinet (activité commerciale), et qui l’installe (prestation de services).

Il faudra identifier laquelle des deux activités est supérieure à l’autre grâce au chiffre d’affaires annuel.

Si l’activité de vente est supérieure ou égale à celle de prestation de services, dans ce cas vous devez respecter un plafond de chiffre d’affaires de 176 200 €, au sein duquel la partie relative à la prestation de services ne pourra pas dépasser 72 500 €.

Si c’est l’inverse (l’activité de prestation de service est plus importante que votre activité de vente) vous devez respecter un plafond de 72 500 € auquel s’ajoute 103 700 € pour l’activité de vente.

En cas d’activités distinctes

Quand les activités distinctes relèvent du même seuil, on applique le même plafond de chiffre d’affaires à toutes les activités. Par exemple pour deux activités libérales, ou deux activités artisanales, le plafond de chiffre d’affaires annuel global sera de 72 500 €.

A contrario, quand ces activités relèvent de catégories différentes (avec des seuils différents), il faut déterminer l’activité principale, c’est-à-dire celle qui représente le plus de chiffre d’affaires pour savoir quelle règle s’appliquera au calcul du plafond.

Activité principalePlafond du chiffre d’affaires
Activité commerciale176.200 € (dont 72.500 € pour l’activité secondaire de prestation de service ou libérale)
Prestation de services72.500 € (auxquels s’ajoutent 103.700€ uniquement dédiés à l’activité secondaire commerciale)
Activité libérale72.500 € (auxquels s’ajoutent 103.700€ dédiés à l’activité secondaire commerciale)
À noter : Dans le cas d’activités distinctes, l’auto-entrepreneur devra tenir une comptabilité propre à chaque activité.

Comment devenir auto-entrepreneur multi-services ?

Avant de faire le choix de devenir auto entrepreneur multi-services, il convient de prendre certaines précautions. Ces dernières permettent de ne pas être mis en difficulté au moment de développer son activité.
Pour les personnes exerçant une activité salariée, il est nécessaire de vérifier les stipulations du contrat de travail pour veiller à ce que rien n’empêche le cumul de l’activité salariée avec l’activité d’entrepreneur.
De même, pour les personnes fonctionnaires, il est nécessaire de vérifier le règlement du ministère dont elles dépendent afin de s’assurer qu’aucune restriction à l’exercice d’une activité complémentaire n’existe.

Etape 1 : Vérifier que les activités envisagées sont éligibles au statut de micro-entreprise

La première étape est de s’assurer que les activités que l’on envisage de mener sont éligibles au statut de micro-entreprise.
En règle générale, toutes les activités peuvent être exercées en auto-entrepreneur. Il existe toutefois quelques restrictions.

Quelles sont les activités éligibles à l’activité d’auto-entrepreneur ?

  • Activités commerciales : la vente et l’achat de biens et services ;
  • Activités artisanales : la fabrication, la transformation ou la reproduction de produits qui nécessitent une intervention manuelle ;
  • Activités libérales : les professions libérales relevant de la Caisse interprofessionnelle de prévoyance et d’assurance vieillesse (CIPAV), ou de la sécurité sociale indépendants.

Quelles sont les activités exclues du statut micro-entrepreneur ?

  • Activités agricoles rattachées au régime de sécurité sociale de la Mutualité Sociale Agricole (MSA): Paysagiste, entretien de jardin; etc;
À noter : Il est possible d’exercer une activité de jardinage en statut de micro-entreprise multi-services à condition que cette activité ne représente pas l’activité principale.
  • Activités libérales relevant d’une caisse de retraite autre que la CIPAV ou la sécurité sociale indépendants : notaires, avocats, huissiers de justice, commissaires-priseurs judiciaires, médecins, chirurgien-dentiste, infirmier, pharmacien, agents généraux d’assurance, etc ;
  • Activités relevant de la TVA immobilière : agent immobilier, lotisseurs, etc;
  • Activités artisanales rémunérées par des droits d’auteur.

Etape 2 : Vérifier les aptitudes professionnelles

L’exercice de certaines activités nécessite des qualifications professionnelles. Il est donc important de vérifier qu’on dispose bien de celles-ci pour créer sa micro-entreprise multi-services.
C’est le cas pour les activités artisanales, il faut justifier de qualifications professionnelles.

À noter : La loi pacte a supprimé l’obligation de suivre un stage de préparation à l’installation pour exploiter une activité artisanale.

Etape 3 : Procéder aux immatriculations

Chaque activité doit être immatriculée. Ainsi, pour les activités commerciales, elles devront être immatriculées au registre du commerce et des sociétés. Quant aux activités artisanales, elles devront être enregistrées au répertoire des métiers.

Etape 4 : Déclarer les différentes activités

Il est primordial d’effectuer une déclaration des différentes activités exploitées par la micro-entreprise. Deux hypothèses se présente alors :

  • En cas de création de la micro-entreprise multi-services : le PO CMB Cerfa 15253-04 doit être rempli en précisant l’activité principale (celle qui rapporte le plus de chiffre d’affaires), et la ou les activités secondaires.
  • En cas d’extension d’une micro-entreprise déjà existante : il suffit de faire les modifications auprès du Centre de Formalités des Entreprises (CFE)

Le choix de l’activité principale est décisif, car il a des conséquences sur le Code APE (Activité principale exercée) attribuée par l’INSEE. C’est un code constitué de lettres et de chiffres qui permet d’identifier l’activité principale exercée par un entrepreneur. Il existe 732 codes APE correspondant à la nomenclature NAF. Ce code est indiqué sur la plupart des documents de l’entreprise et représente la réalité de l’activité de celle-ci.

Le choix de l’activité principal influe également sur la détermination du Centre de Formalités d’Entreprises dont dépendra l’auto-entrepreneur. Il s’agira de :

  • l‘URSSAF pour les professions libérales ;
  • la Chambre de Métiers et de l’Artisanat (CMA) en cas d’activité artisanale ;
  • la Chambre de Commerce et de l’Industrie (CCI) en cas d’activité commerciale ou de prestations de services ;
  • la Chambre de l’Agriculture pour les activités agricoles ;
  • le Greffe du tribunal de commerce en cas d’activité d’agent commercial.

Quel est le régime micro-social de la micro-entreprise ?

Le micro-entrepreneur pourra choisir de régler ses cotisations sociales mensuellement ou trimestriellement. Le régime micro-social de l’auto-entrepreneur multi-services dépend de l’activité générant le chiffre d’affaires le plus important. Cet élément est déterminant car le montant des cotisations sociales et le taux de cotisation pour la formation professionnelle varient grandement en fonction de l’activité principale.
Ainsi, on aura :

  • Pour une activité principale commerciale, le taux de cotisations sociales applicable sera de 12,8% avec 22% pour l’activité secondaire de prestation de services et 22% pour l’activité secondaire libérale
  • Pour une activité principale de prestation de services, le taux de cotisations sociales applicable sera de 22%, avec 12,8% pour l’activité secondaire commerciale, et 22% pour l’activité secondaire libérale
  • Pour une activité principale libérale, le taux de cotisations sociales sera de 22% avec 12,8% pour une activité secondaire commerciale, et 22% pour une activité secondaire de prestation de services.

Quant aux taux de Contribution à la Formation Professionnelle, ils sont de :

Activités Montant de la CFP
Activité artisanale0,3% CA
Activité commerciale0,1% CA
Activité libérale0,2% CA
Prestation de service0,2% CA
À noter  : lorsque la micro-entreprise ou l’auto-entrepreneur ne réalisent pas d’activité, ils ne paient pas de charge sociale.

Quel est le régime fiscal de l’auto-entrepreneur multi-services ?

Les auto-entrepreneurs sont soumis à l’impôt sur le revenu qu’ils peuvent choisir de régler annuellement ou en même temps que le paiement de leurs cotisations sociales. Ils doivent également s’acquitter de la CFE (Cotisation Foncière des Entreprises) et à partir d’un certain montant de chiffre d’affaires, de la CVEA (Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises). Enfin, s’ils le choisissent et respectent les seuils de franchise, ils pourront être exonérés de l’impôt de la TVA.

Pour ce qui est des plafonds de franchise de TVA, ils dépendent des seuils de chiffre d’affaires. Pour bénéficier de la franchise en base de TVA propre au statut, le micro-entrepreneur ne doit en aucun cas franchir les seuils de chiffre d’affaires fixés par la loi de finances ni ceux propres à sa franchise de TVA.

Nature de l’activitéPlafond de franchise de TVA 2020
Activités libérales34 400 € HT
Prestations de services34 400 € HT
Activités commerciales85 800 € HT
Activités de logement85 800 € HT

En savoir plus sur les métiers d’auto-entrepreneur multi-services :

FAQ

Qu’est-ce qu’un auto-entrepreneur multi-services ?

Un auto-entrepreneur multi-services, qu’on appelle aussi un slasher, est une personne qui cumule différentes activités au sein de la même entreprise. En effet, l’auto-entrepreneur multi-services tire de la souplesse du régime d’auto-entrepreneur la possibilité d’exercer différentes activités et, ainsi, d’augmenter ses revenus.

Quelles sont les conditions pour ouvrir une micro-entreprise multi-services ?

Il faut être adulte, ne pas être placé sous tutelle ou curatelle ou bien avoir fait l’objet d’une interdiction de gérer une entreprise. De plus, il faut fournir les documents suivants : une déclaration de micro-entreprise datée et signée, une attestation sur l’honneur de non-condamnation, un justificatif de domicile de moins de trois mois et enfin, en option, une attestation de stage de préparation à l'installation pour les activités artisanales.

Quelles sont les activités exclues du statut micro-entrepreneur multi-services ?

Parmi les activités incompatibles avec le statut se trouvent les activités agricoles rattachées au régime de sécurité sociale de la Mutualité Sociale Agricole (MSA): Paysagiste, entretien de jardin; les activités libérales relevant d’une caisse de retraite autre que la CIPAV ou la sécurité sociale indépendants : notaires, avocats, huissiers de justice, commissaires-priseurs judiciaires, médecins, chirurgien-dentiste, infirmier, pharmacien, agents généraux d’assurance, etc ; les activités relevant de la TVA immobilière : agent immobilier, lotisseurs et enfin les activités artisanales rémunérées par des droits d’auteur.

Quels sont les plafonds de chiffres d’affaires de l’auto-entreprise multi-services en 2020?

Pour les activités libérales et prestations de service, le plafond est de 72 500 euros HT tandis que pour les activités commerciales et de logement, il est de 176 200 euros HT par an.

Quelles sont les subventions accessibles à l’auto-entrepreneur multi-services en 2020 ?

Parmi les subventions dont bénéficie l’auto-entrepreneur en 2020, figurent tout d’abord les aides publiques telles que l’ACRE, la NACRE, l’ARCE, le FGIF ou encore l’AGEFIPH. Des subventions régionales ou européennes viennent s’y cumuler telles que l’exonération de la CFE ou bien l’Horizon 2020. Enfin, l’auto-entrepreneur pourra recourir à des subventions privées notamment le prêt d’honneur ou la garantie de la BPI France.

Dernière mise à jour le

Co-fondateur et DG de LegalPlace, Mehdi est ancien avocat au Barreau de Paris et diplômé du magistère DJCE. Il a exercé plus de 12 ans au sein de cabinets anglo-saxons et français en droit des sociétés, fusions-acquisition et capital investissement.

21
Laisser un commentaire

avatar
12 Fils de commentaires
9 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
13 Auteurs du commentaire
OrelyElisaSetnevvElisa Lobermannbauer Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien
Notifier de
eddy guevara
Invité
eddy guevara

Bonjour, je souhaite monter une auto entreprise multiservice EX : ferronnerie, pose carrelage ,faïence, petite plomberie,pose cumulus,peinture,crépi, clôture ,jardinage ect…)en complément de salaire!!!! puis je avoir une entreprise qui regroupe tous ces métiers ? quel assurance dois je prendre ? décennale ?
merci de votre réponse

LegalPlace SAS
Invité
LegalPlace SAS

Bonjour,
Il vous est totalement possible de créer une auto-entreprise regroupant l’ensemble de ces activités, étant donné que ces services sont liés. Afin de bénéficier du régime fiscal de l’auto-entrepreneur, il est néanmoins requis que votre chiffre d’affaires annuel ne dépasse pas 70 000€ pour les prestations de services.
Il vous est également obligatoire de souscrire une assurance responsabilité civile décennale.
Nous espérons avoir répondu à vos interrogations.
L’équipe LegalPlace

eddy guevara
Invité
eddy guevara

Bonjour, je souhaite monter une auto entreprise multiservice EX : ferronnerie, pose carrelage ,faïence, petite plomberie,pose cumulus,peinture,crépi, clôture ,jardinage ect…)en complément de salaire!!!! puis je avoir une entreprise qui regroupe tous ces métiers ? quel assurance dois je prendre ? décennale ?
merci de votre réponse

Elisa
Éditeur
Elisa

Bonjour,
Il vous est totalement possible de créer une auto-entreprise regroupant l’ensemble de ces activités, étant donné que ces services sont liés. Afin de bénéficier du régime fiscal de l’auto-entrepreneur, il est néanmoins requis que votre chiffre d’affaires annuel ne dépasse pas 70 000€ pour les prestations de services.
Il vous est également obligatoire de souscrire une assurance responsabilité civile décennale.
Nous espérons avoir répondu à vos interrogations.
L’équipe LegalPlace

olive aveyron
Invité
olive aveyron

Bonjour je voudrais monter une entreprise multiservice pour tous type de travaux dans les maisons allant de maçonnerie, carrelage, crépit, dalle de béton, placo, entretient de jardin, etc…
Faut il obligatoirement avoir des diplômes ou des années de travail dans ces domaines (je sais faire tous ces travaux car je les fait déjà chez moi) ?
Merci de votre réponse.

LegalPlace SAS
Invité
LegalPlace SAS

Bonjour,
L’exercice des professions du bâtiment pouvant mettre en jeu la santé et la sécurité des personnes, ces activités ne peuvent être pratiquées sans diplôme ou sans justifier d’une expérience professionnelle de minimum 3 ans. Une fois cette expérience acquise, les compétences doivent être validées par la Chambre des métiers et de l’artisanat (CMA) avant de pouvoir créer une micro-entreprise.
Nous espérons que ces informations sauront vous être utiles et vous souhaitons bon courage dans vos démarches.
L’équipe LegalPlace

meister
Invité
meister

bonjour je souhaiterai devenir autoentrepreneur multiservice ex;; changer un robinet poser des rideaux nettoyage de vitre ,des abord peindre des intérieur me faut il un diplôme ou de l’expérience cordialement olivier

LegalPlace SAS
Invité
LegalPlace SAS

Bonjour,
Il vous est possible de devenir auto-entrepreneur multiservice sans diplôme dès lors que votre activité ne relève pas du BTP : du fait des conséquences de ce type d’activité sur la structure des bâtiments et la sécurité des personnes, ce secteur est en effet réglementé et requiert un diplôme ou, à défaut, au minimum 3 ans d’expérience professionnelle.
Nous espérons avoir su répondre à vos interrogations et vous souhaitons bon courage dans vos démarches.
L’équipe LegalPlace

christine fayos
Invité
christine fayos

Bonjour, je souhaite créer ma microentreprise multiservices, bricolage, entretien de jardin et maçonnerie paysagères ( je suis titulaire d’un Certificat de Spécialisation en constructions paysagères et d’un bac Pro aménagement paysager), dans quelle catégorie de micro entreprise dois-je m’inscrire, quel Cerfa dois-je remplir ? Par avance merci de votre réponse. Cordialement, Adrien

LegalPlace SAS
Invité
LegalPlace SAS

Bonjour,
Il convient de vous inscrire en tant que micro-entrepreneur exerçant une activité artisanale. A ce titre, vous devez compléter le formulaire P0 qui permet de déclarer la création d’une entreprise personne physique quelle que soit la nature de l’activité exercée.
Afin d’identifier le code APE correspondant à votre activité, étant donné qu’il n’est possible de choisir qu’un seul code APE, vous devez choisir celui lié à la catégorie d’activité générant le chiffre d’affaires le plus élevé.
Nous espérons avoir su répondre à vos interrogations et vous souhaitons bon courage dans vos démarches.
L’équipe LegalPlace

Nathy GN
Invité
Nathy GN

bonjour, je souhaite creer une micro entreprise multiservice je suis diplome en secretariat parlant 4 langue et aie un cqp de chef de site mp2 dans le nettoyage. Dans le multiservice j’entend redaction courrier, traduction,aide aux demarches administrative prise de contacte telephonique, et allié cela à des heures de menage, tout ca aupres de particulier et professionelle. aie je le droit d’exercer mes deux professions dans ce sens en microentreprise ? serais je soumis a des obligations?Merci. cordialement. Nathy

Elisa
Éditeur
Elisa

Bonjour,
En effet, vous pouvez peut exercer deux activités (de multiservice et d’heures de ménage) en même temps au titre de votre micro-entreprise. Dans votre cas, les deux activités sont des prestations de service relevant du même seuil. En conséquence, votre chiffre d’affaire global ne devra pas dépasser 70 000€ par an. De plus, vous devrez établir quelle activité est celle principale c’est-à-dire celle dont les revenus sont les plus élevés et qui définiront votre code APE puis tenir pour chacune des activités une comptabilité distincte.
En espérant que cette réponse vous sera utile.
L’équipe LegalPlace

Benjamin Bouguen
Invité
Benjamin Bouguen

bonjour,
je voudrais savoir dans quel branche je dois m’inscrire ? je veux ouvrir une société multiservice
pour faire du dépannage sur des fermetures 10 ans d’experience (portails et autre) et aussi des réparation sur des consoles de jeux ou téléphones ! comment je doit faire ? et quel domaine choisir ? cordialement benjamin

Elisa
Éditeur
Elisa

Bonjour, Il convient de vous inscrire en tant que micro-entrepreneur exerçant une activité artisanale. Il est primordial d’effectuer une déclaration des différentes activités exploitées par la micro-entreprise. En cas de création de la micro-entreprise multiservice : le PO CMB Cerfa 15253-04 doit être rempli en précisant l’activité principale (celle qui rapporte le plus de chiffre d’affaires), et la ou les activités secondaires. Le choix de l’activité principale est décisif, car il a des conséquences sur le Code APE (Activité principale exercée) attribuée par l’INSEE. S’agissant du domaine d’activité à choisir, après avoir identifier votre activité principale, vous sélectionnerez « activité… Lire la suite »

Damien
Invité
Damien

Bonjour, je souhaite créer ma microentreprise multiservices, entretien de jardin (tonte, petit élagage, débroussaillage), nettoyage (dalles etc…) et accessoirement petit bricolage (pose arrosage automatique et grillage) .
Puis-je avoir une entreprise qui regroupe tous ces cervices.
Dans quelle catégorie de micro entreprise dois-je m’inscrire, et auprès de quel organisme , MSA ou autre ?
Pouvez me préciser le code APE correspondant ?
Par avance merci de votre réponse. Cordialement,

LegalPlace SAS
Invité
LegalPlace SAS

Bonjour, La loi ne permet pas l’exercice des activités de jardinage sous le statut d’auto-entrepreneur ou micro-entreprise. En effet, il s’agit d’une activité agricole dépendant de la mutuelle sociale agricole (MSA). Or, les activités agricoles rattachées à ce régime de sécurité sociale sont exclues du statut d’auto entrepreneur. Toutefois, il est possible d’effectuer, à titre secondaire des activités de petit jardinage (tonte, taille des haies, débroussaillage, entretien des arbres fruitiers, désherbage). Il est important de retenir que ces activités de petit jardinage ne doivent pas être effectuées en exclusivité ou à titre principal au sein de la micro-entreprise. En effet,… Lire la suite »

chris
Invité
chris

Bonjour, je souhaiterai prochainement monter une micro entreprise multiservice: dépannage informatique et prestation de prises de vue par drone. Est ce que cela pose problème ou c’est compatible. Dans quelle catégorie de micro entreprise dois-je m’inscrire, quel Cerfa dois-je remplir. Merci d’avance pour votre réponse. Cdlt

bauer
Invité
bauer

bonjour je auto entrepreneur sur les marcher et je souhaiterai ajouter une activite de netoyage de toiture et facace que doige faire merci

Setnevv
Invité
Setnevv

Bonjour. Je souhaite devenir auto entrepreneur. Je possède un BAC PRO réparations motocycles et ai 7 ans d’expériences. Mon activité principale sera la réparation de motocycles. Afin de compléter cette activité je souhaite également proposer mes services pour des travaux d’entretien de jardin, Bricolage,… Puis-je me mettre auto entrepreneur multiservices ? Y a t-il des démarches et assurances supplémentaires en ayant le statut « multiservices » ?
Merci pour vos réponses

Elisa
Éditeur
Elisa

Bonjour, Vous pouvez tout à fait devenir auto-entrepreneur multiservice. Il conviendra de déterminer quelle activité est exercée de façon principale et laquelle est accessoire. Sachez toutefois que l’activité de jardinier à domicile est incompatible avec le statut d’auto-entrepreneur. En effet, cette activité rattachée à la Mutuelle Sociale Agricole (MSA) et non à la Sécurité Sociale des Indépendants (ex RSI). Etant donné que les auto-entrepreneurs sont de facto rattachés à la Sécurité Sociale des Indépendants, ils ne peuvent tout simplement pas exercer cette activité de jardinage à domicile. En ce qui concerne l’assurance, une assurance de responsabilité professionnelle pourra souscrite et… Lire la suite »

Orely
Invité
Orely

Bonjour,

Je souhaite creer une micro-entreprise multiservice en tant qu’assistante administrative mais aussi pour de la couture, tricot, renovation de meuble… Je sais que c’est possible en theorie. Prestation de services pour la partie administrative mais pour le reste ? C’est de l’activité commercial ?
Et si je met l’administratif en activité principal et que je me rend compte que c’est le reste qui fonctionne mieux est ce que je peux faire une demande de changement d’activité principal par la suite ?

MErci pour votre aide